Archives

[Vidéo] Aubépine, un interprète des arbres pour l’aménagement urbain

#biodiversitéBZH, le portrait

Chaque année, en France, l’artificialisation de 65 000 hectares de terre fragilise les écosystèmes, détruit la biodiversité et éloigne les citoyen·ne·s de la nature. La Bretagne est la troisième région ayant le plus fort taux d’artificialisation, en particulier dans les métropoles et sur le littoral. Dans les territoires urbains, la résorption de ces phénomènes représente un enjeu crucial de résilience face aux changements climatiques. Dans son plan biodiversité de 2018, le Gouvernement fait d’ailleurs du retour de la nature en ville une action prioritaire, avec l’objectif d’atteindre 1 arbre pour 4 à 10 habitant·e·s dans toutes les villes et les métropoles. Comment cette réalité se décline-t-elle sur le terrain en Bretagne ? Pour le savoir, nous sommes parti·e·s à la rencontre d’un bureau d’études atypique, qui place l’arbre au cœur des projets d’aménagement urbain. On vous emmène auprès de Sabine El Moualy, du cabinet Aubépine !

[Vidéo] RESPECT : Sophie Lecerf, cheffe de bord de la pêche durable en Bretagne

#biodiversitéBZH, le portrait

La préservation de la biodiversité marine en Bretagne représente un enjeu écologique et économique majeur.
Dans une région où 55% des eaux sont classées en aires marines protégées (Parc naturel marin d’Iroise, sites Natura 2000, réserves naturelles…), la protection de l’environnement marin est primordiale au maintien des ressources halieutiques et à la pérennité du métier de pêcheur sur le territoire breton.
Le Comité Régional des Pêches Maritimes et des Élevages Marins de Bretagne (CRPMEM) œuvre notamment à la gestion durable des ressources halieutiques. Au sein de cette organisation professionnelle, Sophie Lecerf accompagne les pêcheurs dans la prise en compte des enjeux environnementaux dans leur activité. Rencontre (ventée) avec la cheffe de bord de la pêche durable en Bretagne.

[Vidéo] Trois mousquetaires pour le bocage breton

#biodiversitéBZH, le portrait : Timothée Scherer, Jacques Baudry et David Rolland

Ce sont trois hommes particulièrement attachés à leurs paysages que nous sommes allés rencontrer au nord de la Bretagne. Depuis 2014, et dans le cadre du Projet de Territoire d’Eau du Bassin Versant de la Vallée du Léguer, les équipes de Lannion-Trégor Communauté, de l’INRAE Bretagne-Normandie et de la Fédération départementale des chasseurs des Côtes d’Armor travaillent sans relâche pour préserver la biodiversité du bocage breton. Pour comprendre comment Timothée Scherer, Jacques Baudry et David Rolland travaillent ensemble pour accompagner les exploitant·e·s agricoles dans la gestion durable des haies, rien de mieux qu’une rencontre en direct sur leur terrain d’action. Suivez-nous !

[Vidéo] Un espace naturel préservé à moins de 20 minutes pour les Bretillien·ne·s

#biodiversitéBZH, le portrait : Jean-François Lebas

C’est au milieu des landes, sur l’un des sentiers d’interprétation de l’Espace Naturel Sensible de la Vallée du Canut que Jean-François Lebas, responsable de la Mission Espaces Naturels et Paysages pour le Département Ille-et-Vilaine, nous a donné rendez-vous. Son objectif : acculturer les Bretilliens et Bretilliennes à la question de la biodiversité.

[Vidéo] Les insectes aquatiques, potentiels alliés des agriculteur·ice·s

#biodiversitéBZH, le portrait : Benjamin Bergerot

Benjamin Bergerot, maître de conférences à l’Université de Rennes 1, Rémi Gerber, doctorant et Romain Georges, ingénieur de recherche au CNRS, travaillent au cœur d’une unité de recherche spécifique appelée ECOBIO. Au sein de ce véritable laboratoire pluridisciplinaire, les trois chercheurs affinent leur compréhension des insectes aquatiques émergeant des rivières pour prouver l’impact de leur présence sur les milieux. 

[Wetlands] Compter et connaître les oiseaux pour préserver la biodiversité

#BiodiversitéBZH, le portrait : Margaux Ruiz

Elle est ornithologue, chargée de mission au GEOCA, Groupe d’Études Ornithologiques des Côtes-d’Armor. C’est dans le cadre du comptage annuel « Wetlands », l’un des plus grands programmes de sciences participatives, que nous sommes allé·e·s rencontrer Margaux Ruiz. Portrait d’une jeune femme engagée.

De la fougère aux granulés de chauffage, quand une entreprise et une réserve naturelle travaillent main dans la main

#BiodiversitéBZH, le portrait : Typhaine Fox

Typhaine Fox, cheffe d’entreprise et entrepreneuse engagée nous a donné rendez-vous au Cap d’Erquy, dans les Côtes-d’Armor sur les sentiers côtiers du GR34. Nous sommes parti·e·s cet été à la rencontre d’une plante dite “envahissante” que l’on ne connaît que trop peu ; et c’est au milieu de ce dédale de verts, entre grès rose, ajoncs et bruyères que nous avons redécouvert l’or vert de Typhaine : la fougère.  

La protection de la faune sauvage ou quand les piafs nous volent dans les plumes

#BiodiversitéBZH, le portrait : Didier Masci

Son engagement est né avec le naufrage du pétrolier Erika. Didier Masci est alors face à la mer et face à lui-même. Puisque beaucoup ferment les yeux, l’écologiste décide de les ouvrir. Le quinquagénaire fait même plus : il crée un centre de protection de la faune sauvage pour ce qu’il nomme avec amour, ces « drôles de piafs ».
En quelques années, l’association Volée de Piafs fait son nom auprès des Breton·ne·s.
Mais devant l’afflux des animaux en détresse, quid des moyens pour tenir et des considérations envers le travail nuit et jour des soignants ?
En 2020, ce n’est plus simplement un appel à l’aide, mais bien un appel à l’engagement des élu·e·s et des entreprises qui souhaiteraient soutenir le vivant.

 

 

L’Atlas de la Biodiversité Communale : de la cartographie à l’attractivité d’un territoire

#BiodiversitéBZH, le portrait : Patrick Camus

Patrick Camus, adjoint au maire, en charge des travaux, de l’environnement et du cadre de vie, nous a accueilli dans la petite commune de Plougoumelen, 2471 habitant·e·s, dans le Morbihan.
L’objectif de notre rencontre : comprendre ce que sous-entend l’acronyme ABC, appréhender ce qu’il induit, les travaux qu’il mobilise et les résultats escomptés.
Avec cet exemple concret, nous apportons un éclairage sur les outils indispensables pour faire de votre patrimoine naturel, et donc de votre biodiversité, l’atout incontestable de votre territoire.