Archives

Appel à projets – Agriculture Durable et Citoyenne

Le Département d’Ille-et-Vilaine a pour objectif de promouvoir et conforter une agriculture durable et autonome, viable économiquement et ancrée dans son territoire.

Cet appel à projets a ainsi vocation à encourager une agriculture durable et citoyenne par des aides aux structures qui mettent en œuvre des projets qui répondent à une ou plusieurs de ces thématiques :

1. Favoriser une agriculture favorable à la biodiversité, améliorer la prise en compte de la biodiversité dans l’activité agricole ;
2. Améliorer la prise en compte de la pénibilité physique des activités agricoles à travers le développement, la promotion ou l’expérimentation d’outils ergonomiques ou de solutions organisationnelles ;
3. Faire émerger des projets de territoire durables permettant la protection, la structuration ou la maîtrise du foncier (reconquête des friches, politique foncière en faveur de la protection et la restructuration des cours d’eau, valorisation de foncier pour répondre à une demande en alimentation durable et locale…), ainsi que la facilitation des installations et transmissions d’exploitations agricoles.

Une attention particulière est portée sur les projets en lien avec une intercommunalité. Avis aux ECPI souhaitant agir pour une agriculture durable et citoyenne !

Qui peut déposer une candidature ?

Cet appel à projets est destiné à accompagner des structures, actives sur l’Ille-et-Vilaine et impliquant des agriculteurs ou groupements d’agriculteurs comme par exemple :

  • Une ou plusieurs exploitations agricoles réunies dans un groupement (association, CUMA, GIEE…),
  • Les coopératives agricoles,
  • Les organismes professionnels agricoles,
  • Les différentes entreprises et instances inter-entreprises, les groupements d’intérêt économique (GIE), les associations…

Calendrier
Date limite de dépôt des dossiers : 23 septembre 2022
Audition des projets : 10 et 19 octobre 2022 après-midi
Notification de l’aide aux lauréats : décembre 2022

Les Solutions fondées sur la Nature : Agissons avec le climat ! #biodiversitéBZH

Le changement climatique et l’érosion de la biodiversité sont deux phénomènes intrinsèquement liés. Les Solutions d’adaptation fondées sur la Nature (SafN) présentent l’intérêt de répondre conjointement à ces deux enjeux.  

Ces solutions font l’objet d’une attention croissante à tous les niveaux. C’est dans ce cadre que l’Agence Bretonne de la Biodiversité organise en partenariat avec Lorient Agglomération, une journée dédiée aux SafN en Bretagne.  

Venez découvrir, échanger et renforcer vos connaissances sur les actions possibles en bénéficiant de l’expertise et de retours d’expérience des acteur·ice·s breton·ne·s.  

Vous êtes engagé·e au sein d’une collectivité, association, entreprise, bureau d’études vous vous questionnez sur les solutions pour répondre aux grands défis de demain ?
Rendez-vous le 9 septembre à Gâvres pour ce premier événement sur les SafN en Bretagne.

➡️  Pour vous inscrire, merci de remplir ce formulaire. 

Pensez au covoiturage 🚗 ici 

PROGRAMME (VERSION COURTE)   

 9h00   Accueil des participant·e·s  

 9h30 📣   Lancement de la journée 
 Mots d’accueil : 

9h45  🌍  L’adaptation au changement climatique : quelle démarche en Bretagne ? 

10h30 > 12h30 💬  Retours d’expériences du matin 

💧 Les milieux aquatiques et humides : un rôle clé pour la biodiversité et le climat Présentation du projet ResSources du Néal dans le cadre du Life ARTISAN par le Forum des Marais Atlantiques et l’Université Rennes 2

🌱 La Nature en ville : la biodiversité au service du cadre de vie
Présentation des actions menées par Rennes Métropole

🌳 Le bocage, bouclier contre les effets du changement climatique
Présentation des actions menées par le Syndicat de la Vallée du Blavet

🌨 Une meilleure gestion des eaux pluviales, vers un changement de regard
Présentation de la stratégie et des actions menées par Saint-Brieuc Armor Agglomération

🍏 Pause déjeuner sur place
Repas à votre charge. 

14h00 > 16h00 🥾 Visite de l’après-midi   

🧾 Lorient Agglomération : de la stratégie à l’opérationnalité des SafN
Présentation de Lorient Agglomération

🌊 Visite du site de restauration dunaire de Gâvres
Prévoir tenue adaptée selon les conditions météorologiques

 

Crédits photo : Gâvres © Lorient Agglomération – Fly HD

1ère convention annuelle BREIZH BIODIV

Prenez date ! Une rencontre pour relever ensemble le défi de la biodiversité en Bretagne le 24 juin à Dinard (35).

Une journée riche et complète pour développer et intégrer les enjeux de préservation de la biodiversité dans une démarche RSE, pour mieux appréhender les impacts et dépendances des entreprises à la biodiversité.

Programme :

9h00 – ACCUEIL 
9h 30 – MATINEE CONFERENCE
  • Mot d’accueil de M. Arnaud Salmon, Maire de Dinard
  • Ouverture de convention par :
    • M. Loïg Chesnais Girard, Président de la Région Bretagne,
    • Mme Michelle Pappalardo, Vice Présidente de la Fondation pour la Nature et l’Homme,
    • Mme Carole Le Bechec, Présidente de la Fondation Breizh Biodiv,
  • Témoignage :

Les impacts et dépendances des entreprises à la biodiversité par Gilles Bœuf.

  • Une année de biodiversité avec Breizh Biodiv :

Bilan de la première année de la Fondation par Carole Le Bechec accompagnée des partenaires fondateurs et de porteurs de projets soutenus : Clim’action, Le Minihic-sur Rance, Saint Samson sur Rance, Aire Terrestre Educative portée par l’association Là-haut, et la Commune de Saint-Malo.

  • Table ronde :

Regards croisés sur le thème de l’intégration de la préservation de la biodiversité dans toute la chaine de valeurs des entreprises et associations :  Camping « La Fontaine du Hallate », La poste Immobilier, Kerbi, Groupe Dervenn, le pôle entrepreneurial Le Repaire de la Communauté de Commune de Brocéliande, les associations de France Nature Environnement Bretagne, la LPO et Coeur Emeraude (futur PNR Vallée de la Rance – Côte d’Emeraude)

12h15 – COCKTAIL DEJEUNATOIRE
14h00 – ATELIERS COLLABORATIFS
  • Ateliers collaboratifs « Fresque de la Biodiversité » 
  • Restitution collective
  • Clôture de la convention par Carole Le Bechec

Inscriptions jusqu’au 17 juin

 

Journée Semences et Biodiversité pour une alimentation durable

Une journée pour découvrir la biodiversité des céréales et pour stimuler les filières locales à intégrer cette diversité pour une alimentation durable.

L’Agriculture biologique et l’agroécologie, qui favorisent le maintien de la biodiversité sauvage, ont besoin de semences adaptées pour se développer. L’INRAe et D’une graine aux autres ont une longue expérience du déploiement de la biodiversité cultivée pour l’Agriculture Biologique et proposent un temps de rencontre et d’échange sur ces sujets, avec pour support une plateforme de diversité des céréales (plus de 600 populations à découvrir, d’épeautre, avoine, blé, poulard, millet et sorgho).

Cette journée s’adresse donc aux professionnels du monde agricole et en relation avec le monde agricole, amont et aval, et est focalisée sur la biodiversité des semences adaptées aux agricultures biologique et agroécologique.

Elle sera un lieu d’échange entre les différents acteurs des filières qui souhaitent participer à cette dynamique autour des biodiversités (cultivée et sauvage), pour faire émerger les différents besoins et lancer des dynamiques de travail collectif afin de stimuler l’agriculture biologique sur le territoire bretillien voire breton.

Journée des chargé·e·s de mission Natura 2000

La DREAL Bretagne, l’association des chargé·e·s de mission Natura 2000 de Bretagne (ACMN) et l’Agence Bretonne de la Biodiversité co-organisent les journées des chargé·e·s de mission Natura 2000 qui ont vocation à diffuser des actualités réglementaires et financières propres au dispositif Natura 2000 et favoriser les échanges autour des initiatives déployées sur les sites bretons.

Cet événement est réservé aux chargé·e·s de mission Natura 2000 et à leurs partenaires.

Crédits visuel : M Bernard © Agence Bretonne de la Biodiversité

Territoires Engagés pour la Nature 2022-2025

Territoires Engagés pour la Nature est un programme qui vise à
faire émerger, reconnaître et valoriser des plans d’actions en faveur de la
biodiversité. Il s’adresse aux communes et intercommunalités quelle que soit leur
taille, qu’elles soient débutantes ou initiées en matière de biodiversité. Son ambition
? Valoriser les projets des territoires en faveur de la biodiversité et reconnaître la
démarche de progression sur les trois années à venir.
Vous avez jusqu’au 9 septembre 2022 pour participer.

Dossier de candidature : questionnaire et fiches actions

Pour participer, il vous est demandé de renseigner le dossier de candidature en ligne sur Démarches Simplifiées, composée d’un questionnaire et de fiches actions. Une version .doc du questionnaire est proposée sur l’interface MaQuestion #biodiversitéBZH pour vous permettre de préparer vos réponses et n’avoir plus qu’à les saisir une fois le questionnaire finalisé sur Démarches Simplifiées. 3 fiches actions devront obligatoirement être renseignées à la fin du questionnaire.

DES IDÉES ET OUTILS 100% BZH POUR VOUS AIDER DANS VOTRE CANDIDATURE :

🌍  Et si votre collectivité devenait un Territoire Engagé pour la Nature ? Pistes pour placer la biodiversité au centre de votre projet de transition écologique, présentation des 10 premiers TEN bretons pour vous inspirer, calendrier, réseau d’acteurs prêts à vous accompagner Lire la nouvelle
🛠  L’interface MaQuestion #biodiversitéBZH vous met en relation avec des contacts du Réseau breton de l’accompagnement  et des ressources documentairesTester cet outil 3en1

En Bretagne, cette initiative est impulsée par l’Office français de la Biodiversité et l’État, la Région Bretagne, l’Agence Bretonne de la Biodiversité, et soutenue par un collectif de partenaires régionaux : Agence de l’eau Loire-Bretagne, Conseil Départemental des Côtes d’Armor, Conseil Départemental du Finistère et Conseil Départemental d’Ille-et-Vilaine.

Webinaire – Agriculture et biodiversité : retours d’expérience

Le Réseau Rural Breton organise un cycle d’animations sur « La biodiversité en milieu rural ».

Le monde rural se caractérise par ses paysages diversifiés, ses espèces, sauvages ou domestiquées et leurs interactions. Au cœur du milieu rural, les espaces agricoles, les milieux prairiaux, les boisements, les espaces naturels sont des supports de continuités écologiques et ont un rôle bénéfique pour la conservation de la biodiversité. Il est donc nécessaire de se mobiliser pour les préserver des divers impacts dont ils sont l’objet, que d’y développer une biodiversité variée, aux nombreux services associés.
Le cycle sera composé de 4 ateliers.

Lors de l’atelier 4, jeudi 5 mai, vous découvrez des retours d’expérience sur des projets en agriculture favorable à la biodiversité.

Webinaire – Les Atlas de la Biodiversité Communale ou Intercommunale : des outils de mobilisation citoyenne et de dialogue avec les agriculteurs

Le Réseau Rural Breton organise un cycle d’animations sur « La biodiversité en milieu rural ».

Le monde rural se caractérise par ses paysages diversifiés, ses espèces, sauvages ou domestiquées et leurs interactions. Au cœur du milieu rural, les espaces agricoles, les milieux prairiaux, les boisements, les espaces naturels sont des supports de continuités écologiques et ont un rôle bénéfique pour la conservation de la biodiversité. Il est donc nécessaire de se mobiliser pour les préserver des divers impacts dont ils sont l’objet, que d’y développer une biodiversité variée, aux nombreux services associés.
Le cycle sera composé de 4 ateliers.

Lors de l’atelier 2, mardi 26 avril, vous découvrez des retours d’expériences de communes ou intercommunalités ayant mené ou menant un projet d’Atlas de Biodiversité.

L’écofabrique Littorale – la conservation du littoral en question

L’écofabrique littorale se propose d’accompagner la transition socio-écologique des espaces littoraux, à partir de la remise en question de la notion de conservation : de son histoire, ses philosophies et ses méthodes.

Ce qui a été mis en place par la conservation ne semble pas suffisant. Il paraît désormais important d’adopter une approche globale des enjeux socio-environnementaux, et de développer de nouveaux liens entre sciences et société au bénéfice du littoral et de l’ensemble des acteurs des lieux.

Master class, ateliers, balades et théâtre forum permettront d’aborder la conservation du littoral face aux défis environnementaux à venir.
Ces différentes formes d’échange mettent en œuvre des processus collaboratifs de travail inspirés des principes de l’intelligence collective. Ces processus visent à créer des démarches hybrides Sciences-Sociétés permettant l’émergence d’innovations sociétales collaboratives.

Colloque international sur l’écologie des lombriciens

Organisé tous les quatre ans depuis 1978 à l’échelle mondiale, le colloque ISEE (International Symposium on Earthworm Ecology) réunit les chercheurs internationaux dont les thématiques couvrent l’écologie lombricienne (vers de terre). Après avoir eu lieu ces 12 dernières années sur le continent américain et asiatique, la douzième édition va se dérouler à Rennes, 200 participants étant attendus.

Dans un contexte de transitions agronomiques et climatiques, et au regard des attentes de la société à l’échelle mondiale, les grands enjeux adressés par la communauté scientifique seront les suivants :
i) Faire l’état de l’art des connaissances récentes permettant d’identifier les facteurs environnementaux (climatique, pédologiques) et anthropiques (agricoles, industriels) influençant à différentes échelles les communautés lombriciennes, leur structuration spatiale et leur dynamique, les conséquences sur les fonctions du sol (cycle des éléments C, N, P ; structuration des sol ; détoxification ; biorégulation) et les services écosystémiques associés (régulation hydrique, climatique et des pathogènes ; rendement…). Ceci contribuera à identifier des leviers permettant de préserver, restaurer ou améliorer les communautés lombriciennes, les fonctions et services associés.
ii) Favoriser le transfert des connaissances et des biotechnologies associées aux lombriciens.

Ce colloque s’adresse principalement aux chercheurs, enseignant-chercheurs et étudiants du monde entier.
Cependant, pour la première fois dans le cadre de ce colloque, la spécificité de cette édition est qu’elle se veut être le lieu de rencontre et d’échange entre les chercheurs et les acteurs de terrain (décideurs politiques, acteurs du monde agricole et des entreprises), afin de renforcer le transfert de connaissances et de bénéficier des retours d’expérience dans un but d’une démarche prospective. Ainsi, l’ouverture de ce colloque à des politiques, des agriculteurs, instituts techniques, gestionnaires d’espaces naturels ou encore des industriels, devrait favoriser les échanges et transferts de connaissances entre le milieu académique et les professionnels, répondant ainsi à une demande de la société d’avoir accès rapidement aux résultats issus de la recherche.

Comité scientifique d’organisation
Guénola Pérès (Institut Agro Rennes-Angers)
Kevin Hoeffner (Université de Rennes 1)
Françoise Binet (CNRS)
Eric Blanchart (IRD)
Manuel Blouin (Institut Agro – Agro Dijon)
Daniel Cluzeau (Université de Rennes 1)
Thibaud Decaëns (Université de Montpellier – CNRS – CEFE)
Mickael Hedde (INRAe)
Cécile Monard (CNRS)
Céline Pelosi (INRAe)
Paul Robin (INRAe)

Webinaire | Devenez organisateur local du concours des pratiques agro-écologiques

Grâce au Concours Général des Pratiques Agro-écologiques Agroforesterie, mon territoire devient une vitrine de l’agroforesterie !
Vous souhaitez mettre en valeur votre territoire et faire reconnaître votre action autour de l’arbre ! Vous aimeriez engager encore plus les agriculteurs de votre territoire via une reconnaissance nationale officielle des pratiques agroforestières mises en œuvre sur votre territoire ! Mais vous avez des interrogations sur la mise en oeuvre du concours ou les bénéfices que vous pouvez en tirer ?
>>>> Participez au webinaire pour connaitre toutes les bonnes raisons de devenir organisateur local !

Le + du webinaire pour les territoires bretons :
Yann Gouez, organisateur local lors de l’édition 2021 et technicien du Syndicat des Eaux du Bas-Léon, vous racontera son expérience !
Posez toutes vos questions et devenez à votre tour organisateur local pour récompenser les acteurs de l’agroforesterie sur votre territoire !

Conférence sur le bocage, la préservation de l’eau et de la biodiversité au CGLE

Haies et bocage : des alliés majeurs pour l’eau et la biodiversité

Les haies et le bocage remplissent des fonctions nombreuses et variées vis-à-vis de la protection de l’eau : filtration vis-à-vis des nitrates ou des pesticides, régulation des volumes d’eau, maintien des berges des cours d’eau, protection contre le vent ou encore rempart contre le réchauffement climatique.

En parallèle, les haies accueillent des écosystèmes variés pour la faune et la flore : elles jouent des rôles de refuges, de ressources, de corridors écologiques et même de définition et structuration des paysages.

Ces trésors de biodiversité sont pourtant menacés chaque année par l’artificialisation des terres ou encore l’augmentation des surfaces des parcelles agricoles.
Pourtant, les haies et le bocage présentent aussi des intérêts forts pour l’élevage et les cultures, en offrant de l’ombre et des zones plus fraîches aux animaux, en les protégeant du vent et des intempéries, en accueillant des auxiliaires de cultures, ou encore en favorisant la biodiversité du sol.

Mieux connaître les haies permet de mieux les protéger et mieux comprendre leur fonctionnement et leurs rôles multiples.

Conférence sur le bocage, la préservation de l’eau et de la biodiversité sera organisée le 29 juin 2022, de 15H30 à 16H30 au Carrefour des gestions locales de l’eau. Animée par l’OFB, elle réunira des intervenants de l’INRAE, de l’AFAC-agroforesteries et de Lannion-Trégor Communauté. Jacques BAUDRY de l’INRAE, Yann GOUEZ (du Syndicat Mixte du Bas-Léon et administrateur AFAC-agroforesteries) et Timothée SCHERER (de Lannion Trégor Communauté), et David ROLLAND (de la FDC22 et administrateur AFAC-agroforesteries).

Pour tout savoir sur le projet « Bocage et Biodiversité » en vallée du Léguer, on vous conseille un portrait vidéo de Timothée Scherer, Jacques Baudry et David Rolland.

#BiodiversitéBZH La Journée 2021, le récap’ 

Vous faites partie des 224 personnes présentes la semaine dernière lors du rassemblement de la communauté #biodiversitéBZH ? Vous n’avez pu en être et vous voulez un récap’ ? On a compilé pour vous les sujets phares de La Journée : financement, accompagnement et travail collectif en 2021 mais aussi perspectives régionales pour 2022. Des thématiques qui reflètent les enjeux forts pour les acteurs de la biodiversité bretonne, et qui constituent la matrice des actions de l’Agence et de ses partenaires.
En toute convivialité (vidéo à l’appui !) – mais en toute franchise aussi – il a notamment été question de climat, de démarches collectives, de cagnotte projets, de maërl, de changement de regard, d’entreprises à mission, de poulpes, de foncier bien évidemment, d’argent, de vers de terre, de « forêt animale » sous-marine, d’aires protégées, d’un récif corallien mésophotique, de Dourgi, et même de grenouille géante ! Direction Paimpont, au cœur de la forêt de Brocéliande.

RESTOBS 3 : journée de rencontres et de réflexion inter-acteurs « Restauration et observation des hauts de falaises littorales »

Troisième édition des journées de rencontres et de réflexion inter-acteurs RESTOBS « Restauration et observation des hauts de falaises littorales » à destination des gestionnaires de falaises littorales et de leurs partenaires publics et privés (scientifiques, entreprises, services d’Etat et Région).

Parmi les principales thématiques abordées en 2021 : les opérations de renaturation dans les espaces naturels de falaises, comment associer la recherche et les suivis scientifiques aux opérations de restauration, la gestion des boisements et des rémanents sur les sites de falaises littorales, la fréquentation des falaises littorales en lien avec les événements sportifs, touristiques et culturels et l’intérêt des outils de protection pour porter les dispositifs de restauration.

Appel à projets – Exploitations agricoles : Pratiques durables & biodiversité

Le Conseil départemental du Finistère lance un appel à projets auprès des exploitations agricoles pour participer à des projets d’investissement visant à améliorer l’empreinte carbone des exploitations et/ou favoriser la biodiversité sur l’exploitation.

L’objectif est d’aider à tester et à mettre en œuvre des systèmes de production durables, innovants et compétitifs, en soutenant financièrement des investissements qui contribuent à diminuer l’impact environnemental de l’exploitation agricole.

Les projets doivent s’inscrire dans une vision globale de l’exploitation et de l’agrosystème, développer un lien fort avec le territoire et viser à l’amélioration significative de l’impact sur l’environnement, tout en préservant ou améliorant les performances économiques et sociales.

Cet appel à projets vise à :
– Accompagner les agriculteurs finistériens qui s’engagent dans un processus visant à diminuer l’utilisation des ressources naturelles (énergie, eau, intrants…), limiter les pollutions (air, eau, sol, résidus dans la production), améliorer le lien au sol, s’adapter au changement climatique (diversification des cultures, amélioration des sols…), préserver la biodiversité sur l’exploitation ;
– Offrir des conditions propices aux expérimentations et aux innovations ;
– Diffuser plus largement les nouvelles pratiques apparaissant pertinentes.

Peuvent postuler à l’appel à projets :
– les agriculteurs ;
– les Groupements d’agriculteurs et associations d’agriculteurs exerçant une activité agricole principale et dont le capital est détenu en totalité par des agriculteurs (CUMA, GIE, associations…) ;
– les autres porteurs de projets au cas par cas, en lien avec une production agricole et dans la limite des possibilités réglementaires d’intervention du Conseil départemental (Loi NOTRe).
Financement des projets : montant des dépenses éligibles et taux d’aide
Le taux de subvention est de 40 % du montant de l’investissement, dans la limite d’un coût d’investissement éligible compris entre 10 000 € et 30 000 € H.T. Cela signifie que si le demandeur dépose un projet d’investissement dont le montant est supérieur à 30 000 € H.T., ce plafond sera appliqué et la subvention maximale attribuée sera alors de 12 000 €.

Le bénéficiaire s’engage à ne pas demander d’autre aide publique pour le même investissement que celui accordée par le Conseil départemental du Finistère.

Le règlement et le dossier de candidature sont sur le site du Conseil départemental du Finistère.

Le dossier de candidature est à adresser par courrier à
M. le Président du Conseil départemental du Finistère
Direction de l’Aménagement, de l’Agriculture, de l’Eau et de l’Environnement (DAAEE)
Service Agriculture Foncier Aménagement (SAFA)
32 boulevard Dupleix – CS 29029 – 29196 Quimper cedex
ou par courriel : agriculture@finistere.fr

Appel à projets – Ecophyto 2021–2022

Dans le cadre du plan Ecophyto II+, des appels à projets nationaux sont lancés chaque année pour soutenir des projets en faveur d’une réduction de l’utilisation des produits phytopharmaceutiques, et de la limitation des risques et des impacts qui y sont liés.
L’appel à projets national Ecophyto est lancé ce jour. Il est doté d’une enveloppe indicative de 5,3 millions d’euros.

Cet appel à projets vise à recueillir des propositions contribuant à la mise en œuvre des actions suivantes du plan Ecophyto II+, y compris dans les départements et régions d’Outre-Mer (DROM) :

Axe 1 – Agir aujourd’hui et faire évoluer les pratiques :

Action 1.2 – Inciter les exploitants agricoles à adopter des pratiques concourant à la diminution de l’utilisation de produits phytopharmaceutiques – Renforcer la place des agroéquipements de nouvelle génération et des outils d’aide à la décision

Action 1.3 – Inciter les exploitants agricoles à adopter des pratiques concourant à la diminution de l’utilisation de produits phytopharmaceutiques – Promouvoir et développer le biocontrôle et faciliter le recours aux préparations naturelles peu préoccupantes (PNPP)
Action 4 – 30 000 : Multiplier par 10, d’ici à 2021, le nombre d’agriculteurs accompagnés dans la transition vers l’agro-écologie à bas niveau de produits phytopharmaceutiques

Axe 2 – Améliorer les connaissances et les outils pour demain et encourager la recherche et l’innovation

Axe 3 – Évaluer et maîtriser les risques et les impacts :

Action 11 – Renforcer la surveillance de la contamination des denrées végétales, de l’eau, des sols et de l’air, et évaluer les expositions potentielles des citoyens → actions nationales et actions venant en appui à l’action régionale
Action 13 – Mieux connaître les expositions et réduire les risques pour les utilisateurs professionnels de produits phytopharmaceutiques
Action 15.3 – Accélérer le retrait des substances les plus préoccupantes et faire évoluer les procédures d’approbation – Réussir la sortie du glyphosate.

Axe 4 – Accélérer la transition vers l’absence de recours aux produits phytosanitaires dans les jardins, espaces végétalisés et infrastructures (JEVI)

Action 17 – Accompagner les évolutions prévues par la loi Labbé
Action 18 – Engager les acteurs des JEVI dans la réduction de l’usage des produits phytopharmaceutiques et la diffusion des solutions alternatives (communication, plateformes internet, etc…).

Axe 5 – Politiques publiques, territoires et filières

Action 21- Susciter et soutenir des projets collectifs de réduction des usages des risques et des impacts des produits phytopharmaceutiques à l’échelle des territoires
Action 22 – Susciter et soutenir des projets collectifs au sein des filières –

Les orientations des projets prioritairement attendus sont présentées en annexe 1 du règlement de l’appel à projets.

Atelier photographique porté par l’Observatoire de l’environnement en Bretagne

Vous portez un Observatoire Photographique du Paysage ? Vous souhaitez améliorer la qualité de vos images ?
Dans le cadre des ateliers-formations autour de la POPP-Breizh et des OPP Bretons, l’Observatoire de l’environnement en Bretagne organise un atelier sur la prise de vue photographique. Les deux artistes photographes, Lise Gaudaire et Guillaume Bonnel, apporteront théories et concepts à appliquer sur le terrain.

Forum des gestionnaires d’espaces naturels bretons

Rendez-vous annuel du Réseau des gestionnaires d’espaces naturels bretons, ce temps dédié au partage de connaissances et d’expériences est réservé à l’ensemble des professionnel·le·s des organismes publics et privés œuvrant pour la préservation et la gestion des milieux naturels bretons terrestres, aquatiques et marins. 
Plus de 80 gestionnaires se sont réuni·e·s à Plouzané pour cette édition 2022, pour partager leurs toutes dernières études, projets partenariaux de territoires, outils méthodologiques, suivis naturalistes ou encore actions de sensibilisation et d’éducation à l’environnement.

Rappel de la programmation

9h00 ☕ Accueil des participant·e·s  

9h30 > 9h45 📢 Lancement de la journée 
Mots introductifs par Maud BERNARD, chargée d’animation du RGENB et Delphine ALEXANDRE, Vice-Présidente Eau, Santé et Biodiversité au Conseil Régional de Bretagne et Présidente de l’Agence Bretonne de la Biodiversité

9h45 > 12h15 💬 Présentations de la matinée 

Pause déjeuner 🍴 Repas crêpes

14h15 > 17h15 💬 Présentations de l’après-midi 

17h15 > 17h30 🏁 Conclusion du Forum 

Programmation (version intégrale) 

👉 Télécharger la version PDF de la programmation complète 👈 

Remerciements 

Bretagne Vivante, Club Canoë-Kayak de Redon, Direction départementale des territoires et de la mer du Morbihan, Eaux et Vilaine, Forum des Marais Atlantiques, Guingamp-Paimpol Agglomération, INRAE, Lorient Agglomération, Office français de la biodiversité, Office national des forêts, Parc naturel marin d’Iroise, Parc naturel régional d’Armorique, Réserve Naturelle Régionale Sites géologiques de la Presqu’île de Crozon, Université de Bretagne Occidentale 

Crédits photo : © Marie Blondel

Les rencontres bretonnes de l’arbre

Le 25 novembre 2021 auront lieu les premières Rencontres Bretonnes de l’Arbre, organisées par Bruded et Fibois Bretagne.
Une journée destinée aux réseaux œuvrant pour l’arbre et le bois en Bretagne ainsi qu’aux maîtres d’ouvrages en recherche de retours d’expérience, de contacts et d’idées pour planter, gérer et valoriser les arbres et le bois sur leur territoire.

Au programme : des témoignages d’acteurs locaux et de collectivités, des temps d’échanges et des sujets variés comme la gestion de la qualité de l’eau, la place de l’arbre en ville ou en bourgs pour accroître bien-être et biodiversité, l’utilisation du bois d’œuvre localement pour la construction ou l’aménagement, le chauffage par une énergie renouvelable… Car, en effet, l’arbre et le bois sont capables de tout ça et de bien plus encore !

Professionnels, collectivités, agriculteurs, associations : venez faire le plein d’inspiration et de contacts pour que vos projets prennent racines !

Colloque | Le bocage : héritage du passé, témoin du futur

Eau & Rivières organise son colloque régional annuel sur le thème du bocage, héritage du passé, témoin du futur.

Après une entrée historique issue de travaux de recherche, seront exposées : la valorisation des multiples services rendus par les haies et l’évaluation du programme régional Breizh bocage. La deuxième partie de cette journée prévoit d’aborder l’aspect biodiversité en lien avec l’aménagement du territoire et les outils développés récemment qui permettront d’assurer à l’avenir une gestion durable des haies.

Ouvert sur inscription à toute personne intéressée. Passe sanitaire obligatoire.
Programme complet : https://www.eau-et-rivieres.org/colloque-bocage

[Vidéo] La biodiversité sur le terrain : bocage, filière bois-énergie et biodiversité

Comprendre la richesse insoupçonnée du bocage et les opportunités qu’il ouvre pour nos territoires et leurs habitant·e·s, tel était l’enjeu de la dernière visite de « La biodiversité sur le terrain ». Direction la Vallée du Léguer (22), au Centre Régional d’Initiation à la Rivière à Belle-Isle-en-Terre animé par notre partenaire Eau et Rivières de Bretagne, et non loin de là, au GAEC du Prat Leur à Louargat. Une vingtaine d’élu·e·s de collectivités et de fédérations professionnelles du secteur agricole et forestier ont participé à cette rencontre, qui allie échanges sur le terrain, interventions d’experts et temps de partage entre les participant·e·s. Retour en images.

[Vidéo] Trois mousquetaires pour le bocage breton

#biodiversitéBZH, le portrait : Timothée Scherer, Jacques Baudry et David Rolland

Ce sont trois hommes particulièrement attachés à leurs paysages que nous sommes allés rencontrer au nord de la Bretagne. Depuis 2014, et dans le cadre du Projet de Territoire d’Eau du Bassin Versant de la Vallée du Léguer, les équipes de Lannion-Trégor Communauté, de l’INRAE Bretagne-Normandie et de la Fédération départementale des chasseurs des Côtes d’Armor travaillent sans relâche pour préserver la biodiversité du bocage breton. Pour comprendre comment Timothée Scherer, Jacques Baudry et David Rolland travaillent ensemble pour accompagner les exploitant·e·s agricoles dans la gestion durable des haies, rien de mieux qu’une rencontre en direct sur leur terrain d’action. Suivez-nous !

Matinée Technique : LE SOL UN PATRIMOINE VIVANT

Attention : Inscription obligatoire avant le 13 09 2021 à 19h00
A l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine, le Domaine Du Montmarin s’associe à Gaïago pour illustrer la thématique du PATRIMOINE pour TOUS . Elus, professionnels des parcs, espaces verts êtes inviter à une matinée technique avec notamment une conférence de Francis Bucaille, expert agronome et fondateurs de Gaïago. La vision croisée du Domaine du Montmarin (Jardins et vergers) fait écho à la conférence pour assurer que La vision croisée du Domaine de Montmarin (agriculture et jardins ) s’aligne sur les propos de Francis Bucaille.
NON ! les sols ne sont pas morts ».

Récolte des outils à destination des agriculteur·rices 🧑‍🌾🛠

L’Agence Bretonne de la Biodiversité vous invite à participer au recensement des outils pour les agriculteur·rice·s dans le cadre d’une nouvelle équipe-projet composée de la Chambre d’agriculture de Bretagne, la Coopération Agricole Ouest, du FRCIVAM Bretagne, la LPO Bretagne, Bretagne Vivante, la Région Bretagne, l’Office français de la biodiversité, le Syndicat mixte des eaux du Bas-Léon, la Fédération des chasseurs de Bretagne (dont on vous en dira plus très prochainement 😉 ).

L’objectif ? Agréger toutes les ressources (documentation, kits, guides, fiches actions, retours d’expériences, supports multimédias, etc.) pouvant être utiles aux agriculteurs et agricultrices breton·nes souhaitant monter en compétence sur le sujet de la biodiversité, en perspective de l’évolution de pratiques agricoles plus compatibles avec la reconquête de la biodiversité dans notre région.

Comment s’y prendre si vous connaissez un outil ?
➡️  Vous pouvez remplir ce formulaire en moins de 5 minutes !

Tous les critères et formats de ressources acceptées sont listés en début de formulaire.

Crédits photo : Bétail, La biodiversité sur le terrain au GAEC de Trévarn, 26 janvier 2021 © Agence Bretonne de la Biodiversité

Concours – Capitale française de la Biodiversité 2022 « paysages »

Communes et EPCI bretons, participez au concours « Capitale française de la Biodiversité »

En 2022, le concours « Capitale française de la Biodiversité » portera sur le thème « paysages et biodiversité ». Les collectivités bretonnes (communes et EPCI) engagées dans une approche écologique du paysage, déclinée à toutes les échelles et pour tous les milieux, qu’ils soient urbains ou ruraux sont encouragées à participer.
Depuis 2010, chaque édition du concours valorise des actions exemplaires de préservation de la biodiversité par des communes et intercommunalités.
Les collectivités ont jusqu’au 31 janvier 2022 pour remplir le dossier de candidature. Pour cette nouvelle édition, les collectivités peuvent candidater en mettant en avant leurs actions qui associent mise en valeur des paysages et préservation de la biodiversité : déclinaison des objectifs de qualité paysagère et des trames vertes, bleues, brunes, noires dans les documents d’urbanisme, conception et gestion écologique des espaces de nature, reconquête des paysages agricoles et des délaissés urbains…La recherche de la frugalité dans les opérations d’aménagement et de végétalisation (limiter les apports de terre, végétaux produits localement, colonisation spontanée), l’intervention paysagère au service de la biodiversité et de la fonctionnalité des milieux, les pratiques paysagères participatives associant cadre de vie et enjeux écologiques (lectures de paysage, balades ethnobotaniques, concours ou observatoires photographiques…) seront mises à l’honneur ainsi que les projets interdisciplinaires faisant interagir paysagistes, écologues, sociologues, architectes, géographes…

Le concours désignera au printemps 2022 la Capitale française de la Biodiversité 2022 et les meilleures collectivités par catégorie (villages, petites villes, villes moyennes, grandes villes, intercommunalités).

Cette édition s’inscrit dans l’année de la Haie de l’Office français de la biodiversité et dans la célébration du quinzième anniversaire de la Convention Européenne du Paysage en France.

Capitale française de la biodiversité, c’est aussi :

  • Un dispositif de sensibilisation et de formation des acteurs locaux

Au-delà du concours, Capitale française de la Biodiversité est un dispositif de sensibilisation et de formation pour les collectivités. Le dispositif valorise les bonnes pratiques, les dispositifs d’animation territoriale et favorise des échanges entre acteurs locaux. Que ce soit pour une collectivité pionnière et déjà largement engagée dans des politiques publiques de préservation et de restauration de la biodiversité ou pour une ville ou intercommunalité simplement au début d’une démarche, l’opération Capitale française de la Biodiversité est un outil performant de sensibilisation, d’accompagnement du changement, d’émulation et de soutien collectif.

  • Un accompagnement des collectivités pour candidater
    • Un cycle de webinaires en partenariat avec le CNFPT pour informer et sensibiliser les collectivités.
    • Des événements portés par les partenaires locaux et régionaux dès septembre partout en France, en présentiel dans le respect des mesures sanitaires en vigueur ou en distanciel.
  • Le calendrier
    • 31 janvier 2022 : clôture des candidatures
    • Hiver 2022 : évaluation des candidatures par le comité scientifique et technique du concours
    • Printemps 2022 : organisation de visites de terrain pour les dossiers retenus
    • Mi-juin 2022 : annonce du palmarès et cérémonie de remise des prix

En 2021, 79 communes et intercommunalités ont participé au concours et 79 actions exemplaires ont été retenues pour être publiées au recueil d’actions exemplaires.

Les Ministères de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, l’Office français de la biodiversité (OFB), l’Agence régionale de la biodiversité en Île-de-France (ARB îdF), l’association Plante & Cité centre d’ingénierie sur la nature en ville, et le Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (CEREMA) sont les organisateurs de ce concours national, auquel sont associés de nombreux partenaires (dont l’Agence Bretonne de la Biodiversité).

Le concours Capitale française de la Biodiversité est placé sous le haut patronage du secrétariat exécutif de la Convention sur la diversité biologique et contribue à l’agenda de l’action pour la nature et les peuples en vue de la COP15 en Chine.

Photo : Jardin au naturel à Pont-Aven © Agence Bretonne de la Biodiversité

Appel à projets de recherche – Systèmes agroforestiers, ressources en eau et changement climatique

L’OFB lance un appel à projets de recherche-action en appui à la conception et à la gestion de systèmes agroforestiers dans un contexte de changement climatique.

Il s’agit de s’intéresser à la plus-value des systèmes agroforestiers pour une meilleure gestion des ressources quantitatives et qualitatives en eau et pour une meilleure régulation du climat.

L’OFB souhaite, via cet appel à projets, aider au développement et au transfert d’éléments de connaissance ou de méthodologie pour les acteurs des territoires.

Deux types de projets peuvent être proposés :

• Des études préalables au lancement d’un projet de recherche-action pour une durée de 1 an maximum
• Des projets de recherche-action préalablement construits et impliquant un collectif de travail comprenant scientifiques, acteurs du monde agricole et/ou gestionnaires de territoire pour une durée de 3 ans maximum

Cet appel à projets est ouvert aux personnes morales de droit public ou privé, exerçant ou non une activité économique, ayant nécessairement la qualité d’opérateurs de recherche entouré, pour les projets de recherche-action, de partenaires (consortium ou équivalent) incluant des acteurs du monde agricole (par ex : agriculteurs, organismes agricoles de conseil, instituts techniques, coopératives etc…) et/ou des gestionnaires de territoires (par exemple des gestionnaires d’espaces protégés, des collectivités etc…).

Objet de l’appel :

Deux questions sont traitées dans cet appel à projets :

1/ Quels sont les effets des systèmes agroforestiers (et les pratiques de gestion associées) sur le ou les processus suivants :

• La régulation de la disponibilité en eau et en nutriments des cultures
• Les transferts d’eau et de nutriments dans les sols et vers les cours d’eau lacs, aquifères et réservoirs,
• La thermie (effet micro-climatique de l’arbre/haie)

Les projets pourront s’intéresser en complément à d’autres processus bénéfiques pour l’environnement comme par exemple la réduction des émissions de gaz à effet de serre ou le stockage de carbone, etc… Ils pourront considérer l’échelle de la parcelle et/ou celle du petit bassin versant.

2/ Quels outils, méthodologies et indicateurs de suivi/évaluation tester, améliorer ou développer pour mieux accompagner les acteurs des territoires (monde agricole, collectivités, etc…) dans la mise en place, la conduite de systèmes agroforestiers productifs et résilients ?

Les deux objectifs de l’appel à projet pourront ou non être portés dans un même projet.

• L’ensemble des systèmes agroforestiers français peuvent faire l’objet des projets de recherche, y compris les systèmes agroforestiers d’outre-mer.
• Enveloppe budgétaire et contractualisation

Ce programme est doté d’une enveloppe globale de 360 000 euros permettant de financer des projets à démarrer en 2022.

Le financement de l’OFB ne pourra pas dépasser 80% des dépenses éligibles du projet pour chacun des partenaires.

Pour les personnes morales exerçant une activité économique, l’aide de l’OFB s’évaluera dans le respect de la réglementation communautaire en matière d’aides d’État.

Appel à projets – conférences 2022 LA TERRE EST NOTRE MÉTIER

Les agriculteurs engagés en agriculture biologique mettent en œuvre des pratiques favorables à la biodiversité (pas de produits phytosanitaires et de fertilisants chimiques, rotations longues et diversifiées, nombre d’animaux par parcelle réduit…).

Dans le cadre de la prochaine édition du salon La Terre est Notre Métier, qui aura lieu les 21 et 22 septembre 2022, le réseau GAB-FRAB, en partenariat avec L’ITAB (l’Institut de l’agriculture et de l’alimentation biologiques), propose à ses partenaires de s’associer à l’élaboration du programme de conférences, en devenant organisateurs de conférences. Trente cinq conférences Filières, Recherche et Technique seront retenues.

Qui peut postuler ? Organismes de développement agricole, organismes universitaires et de recherche, instituts techniques, organismes publics et parapublics, organismes et instituts de formation agricole, collectifs citoyens, experts indépendants du secteur agricole, ONG…

Pour dire quoi ? Présenter des résultats de recherche et d’expérimentations en Bio, valoriser des expériences et des initiatives de producteurs bio, promouvoir un développement cohérent et viable des filières bio, diffuser les savoir-faire acquis collectivement par les producteurs bio… Les conférences doivent s’inscrire dans le cadre de la charte FNAB.

Un comité de sélection composé de producteur·trice·s bio, de techniciens, de l’ITAB et de chercheurs se réunira le jeudi 6 janvier 2021 pour sélectionner les conférences et élaborer le programme de l’édition 2022.

Date limite de candidature. Les dépôts de candidature sont ouverts jusqu’au 19 novembre sur https://www.salonbio.fr/aap-conferences-2022/

[Vidéo] Les insectes aquatiques, potentiels alliés des agriculteur·ice·s

#biodiversitéBZH, le portrait : Benjamin Bergerot

Benjamin Bergerot, maître de conférences à l’Université de Rennes 1, Rémi Gerber, doctorant et Romain Georges, ingénieur de recherche au CNRS, travaillent au cœur d’une unité de recherche spécifique appelée ECOBIO. Au sein de ce véritable laboratoire pluridisciplinaire, les trois chercheurs affinent leur compréhension des insectes aquatiques émergeant des rivières pour prouver l’impact de leur présence sur les milieux. 

[Vidéo] La biodiversité sur le terrain : « agriculture, rentabilité économique et biodiversité »

« La biodiversité sur le terrain », un nouveau rendez-vous pour les décideur·se·s ! Le 26 janvier, l’Agence en partenariat avec le Conseil départemental du Finistère inaugurait ce cycle de visites visant à reconnecter les décideur·se·s aux enjeux de la biodiversité et envisager la biodiversité comme une source d’opportunités dans tous les pans de la vie économique, sociale et culturelle. 15 décideur·se·s s (élu·e·s et président·e·s de fédérations professionnelles agricoles en Bretagne) ont ainsi visité le GAEC de Trévarn à St-Urbain (29), une exploitation agricole favorable à la #biodiversitéBZH et rentable économiquement.
Retour en vidéo sur cette première excursion riche en expériences inspirantes et échanges spontanés !

Biodiversité et société : conférence-débat

Nous organisons un temps de débat et d’échange autour de la récente étude CESER “Biodiversité et Société en Bretagne, cultivons les interactions”.
Sylvie Magnanon, représentante de Bretagne Vivante au CESER animera ce temps inter-associatif, elle témoigne :
“Je vous propose de vous présenter l’étude du CESER sur la biodiversité et d’en débattre avec vous, je pense qu’elle peut nourrir les réflexions des associations de protection de la nature en termes de stratégie et d’actions à mener.”

Appel à projets – Identification et mise en œuvre d’actions en faveur des continuités écologiques

A travers cet appel à projets géré par la Région depuis 2016, il s’agit d’accompagner l’émergence et le développement de stratégies de territoire en matière de biodiversité et de patrimoine naturel à travers des projets de territoires trame verte et bleue (TVB), pour tous les territoires volontaires, qu’ils soient ou non dotés d’une biodiversité remarquable. La trame verte et bleue telle qu’elle a été définie à l’échelle régionale dans le schéma régional de cohérence écologique (SRCE) laisse aux acteurs locaux la marge de manœuvre pour mener à bien leurs propres démarches en faveur de la TVB. Ce dispositif a pour objectif de soutenir ces territoires de projets, dans la réalisation de diagnostic d’identification des continuités écologiques, de définition de plans d’actions et de mise en œuvre opérationnelle d’actions de préservation et de remise en état de la trame verte et bleue.

Cet appel à projets est ouvert à des porteurs de projets diversifiés: collectivités territoriales et leurs groupements (EPCI, Syndicats mixtes de bassin versant, Parcs Naturels Régionaux, Conseils départementaux, etc.), établissements publics, services de l’Etat, associations de protection de la nature ayant obtenu l’accord des collectivités concernées (agrément non obligatoire) et collectifs d’exploitants agricoles ou forestiers.

[Artificialisation des sols] retour en vidéo sur le colloque d’Eau et rivières de Bretagne

Le 20 novembre, Eau et rivières de Bretagne a animé un colloque en ligne sur l’artificialisation des sols (et on y était !). Les sols, késako ? Quelles sont leurs multiples fonctions (notamment de réservoir de biodiversité) ? Les impacts de l’artificialisation des sols sur la biodiversité ? Les outils pour les préserver ? Autant de questions soulevées dans ce webinaire que l’association environnementale met à disposition de tou·te·s.
A consulter et partager sans modération !

Appel à candidatures « Agriculture biologique & Biodiversité »

Il vous est proposé de rejoindre un projet national, porté par la FNAB, qui vise à doter les collectivités d’outils et méthodes pour mieux prendre en compte les enjeux agricoles dans leurs actions de préservation de la biodiversité. Les collectivités qui participeront au projet prendront part, durant deux ans, à une dynamique collective sur la thématique « Agriculture biologique et Biodiversité ». Elles se réuniront lors de rencontres-formations régulières et constitueront un réseau privilégié pour l’échange d’informations.

Identification et mise en œuvre d’actions en faveur des continuités écologiques

A travers cet appel à projets géré par la Région depuis 2016, il s’agit d’accompagner l’émergence et le développement de stratégies de territoire en matière de biodiversité et de patrimoine naturel à travers des projets de territoires trame verte et bleue (TVB), pour tous les territoires volontaires, qu’ils soient ou non dotés d’une biodiversité remarquable. La trame verte et bleue telle qu’elle a été définie à l’échelle régionale dans le schéma régional de cohérence écologique (SRCE) laisse aux acteurs locaux la marge de manœuvre pour mener à bien leurs propres démarches en faveur de la TVB. Ce dispositif a pour objectif de soutenir ces territoires de projets, dans la réalisation de diagnostic d’identification des continuités écologiques, de définition de plans d’actions et de mise en œuvre opérationnelle d’actions de préservation et de remise en état de la trame verte et bleue.

Cet appel à projets est ouvert à des porteurs de projets diversifiés: collectivités territoriales et leurs groupements (EPCI, Syndicats mixtes de bassin versant, Parcs Naturels Régionaux, Conseils départementaux, etc.), établissements publics, services de l’Etat, associations de protection de la nature ayant obtenu l’accord des collectivités concernées (agrément non obligatoire) et collectifs d’exploitants agricoles ou forestiers.

Webinaire | L’artificialisation des sols

Eau et Rivières de Bretagne transforme son colloque annuel en webinaire. Il aura lieu vendredi 20 novembre, de 10h à 12h et de 14h à 16h.

Le thème ? L’artificialisation des sols : la sobriété foncière et écologique à l’épreuve du développement économique et urbain. Dans un contexte de changement climatique, d’érosion de la biodiversité et de débats autour de la souveraineté alimentaire, l’enjeu est plus que d’actualité !
Six intervenants balaieront cette thématique au fil de la journée.

La conférence en ligne est ouverte à tous, sur inscription et est à prix libre.
Inscription obligatoire à la page suivante : https://www.helloasso.com/associations/eau-rivieres-de-bretagne/evenements/webinaire-l-artificialisation-des-sols-en-question

5ème conférence des partenaires de l’Observatoire de l’environnement en Bretagne

L’OEB organise sa 5ème conférence des partenaires sur le thème « L’observation au service de la résilience des territoires ». Cet événement a pour objectifs d’informer et d’échanger à propos des activités d’observation et des connaissances liées à l’environnement.

Cette édition se déroulera intégralement en ligne, sur deux demi-journées :
• Mardi 17 novembre, de 9h30 à 12h30.
Séance plénière : « L’observation au service de la résilience des territoires »
• Mardi 1er décembre, de 9h30 à 12h30.
Forum de l’observation

[Fête de la nature] zoom sur l’Atlas de la Biodiversité Communale à Saint-Aubin-du-Cormier (35)

Pour la 14e édition de La Fête de la nature (du 7 au 11 octobre) et sa thématique « Prenons-en de la graine ! », l’association organisatrice de l’événement rencontre les acteurs·ice·s de la biodiversité qui œuvrent au sein de leurs territoires pour la préservation de la nature.
Laetitia Cour, élue à Saint-Aubin-du-Cormier présente les actions exemplaires menées par cette commune du Département d’Ille-et-Vilaine dans le cadre de son ABC depuis 2018.

« Entreprises : pourquoi et comment agir pour la biodiversité ? » : le replay du webinaire est en ligne !

L’OFB, CDC BIODIVERSITÉ et l’Agence Bretonne de la Biodiversité ont organisé le 7 juillet le webinaire « Entreprises : pourquoi et comment agir pour la biodiversité ? ».
Ce premier rendez-vous était destiné aux entreprises bretonnes volontaires et intéressées pour participer à la reconquête de la biodiversité dans notre région.
Vous n’avez pu assister au webinaire ? Vous souhaitez avoir un résumé des témoignages d’entreprises qui ont déjà franchi le pas ?
Séance de rattrapage en 7 vidéos pour vous (re)plonger dans le webinaire.

[Annulé] La Terre est Notre Métier

La Terre est notre métier a lieu tous les deux ans, fin septembre à Retiers, en Ille-et-Vilaine. Salon des professionnels de la bio du réseau FNAB, il attire près de 150 spécialisés dans les techniques et le développement des filières bio, qui viennent à la rencontre des producteurs et professionnels de l’agriculture biologique.

Le salon réunit pendant deux jours et en un même lieux, les professionnels de l’agriculture biologique. Machinisme, semences, techniques, accompagnement, opérateurs des filières biologiques, professionnels de la restauration collective : le salon réunit l’ensemble des acteurs de la filière biologique dans un esprit de développement durable et solidaire.
Animations, démo, conférences. Chaque année, le salon propose un large panel d’animations dont plusieurs en lien avec la biodiversité, notamment des conférences ;  « Chauves-souris, alliées des cultures pérennes : études et actions concrètes en paysage viticole » ou « Les arbres fourragers, source d’autonomie pour l’élevage biologique ».

[conférences et temps d’échanges] Fête du Potager des Cultures

Vous êtes professionnel·le et intéressé·e·s par l’alimentation et l’agriculture urbaine ? Venez rencontrer l’équipe des Cols Verts au Potager des Cultures, assister à des conférences et échanger avec les associations et structures locales du secteur !

Après une première édition placée sous le signe du soleil et de la joie, l’équipe des Cols Verts Rennes accompagnée de ses partenaires, propose une nouvelle Fête au Potager des Cultures !

A l’occasion des 1 an de la ferme urbaine, l’association ouvre ses portes pour une après-midi festive et conviviale autour de l’agriculture et de l’alimentation.

Au programme :
– Des ateliers de découverte, de fabrication et des dégustations
– Des chantiers participatifs
– Des conférences et des temps d’échange
– Des rencontres avec les associations/structures locales
– Des balades et des visites
– De quoi boire et grignoter

Cet événement est gratuit, familial, ouvert à tou·te·s et accessible de 7 mois à 77 ans alors venez passer un moment avec nous, les mains dans la terre et la tête dans les nuages !