Education à la Mer et au littoral en Bretagne / Réseau d'Éducation à l'Environnement en Bretagne © Aroeven Bretagne

Aires éducatives

Déployer la démarche avec les partenaires historiques.

Un projet éco-citoyen porté par les élèves bretons

L’expérience de proximité est un atout majeur dans la sensibilisation des élèves et l’amélioration de leurs connaissances de la biodiversité.

Une aire éducative est une portion d’un territoire : littoral, zone humide, forêt, rivière, parc urbain, terrain vague… que des élèves de cycle 3 (CM1, CM2 et 6ème) vont s’approprier au quotidien et gérer de manière participative avec leur enseignant·e et un acteur de l’éducation à l’environnement.

Grâce à une « aire éducative », les écolier·e·s peuvent :
  • Devenir de jeunes éco-citoyen·ne·s
  • Découvrir la nature autour de chez eux·elles
  • Rencontrer les professionnel·le·s qui préservent la mer et les espaces naturels

Le label « Aire Éducative », Késako ?

Les labels « Aire Marine Éducative » (AME) et « Aire Terrestre Educative (ATE) » créés par l’Office Français de la Biodiversité (OFB) valident la mise en place d’une démarche éco-citoyenne qui met les élèves au cœur d’une réflexion collective sur la gestion et la protection du patrimoine naturel et culturel.

Le label se fonde sur le respect d’une méthodologie et d’une charte propres aux Aires éducatives (AME ou ATE), qui visent à mettre en œuvre les trois piliers des aires éducatives :

  • « Connaître » : acquisition de connaissances scientifiques, empiriques et civiques sur le patrimoine naturel et culturel de la zone choisie ;
  • « Vivre » : découverte du milieu et de ses acteurs ;
  • « Transmettre » : transmission des savoirs et gestion d’un patrimoine commun préservé.

 

Du pilotage au terrain, les aires éducatives, un beau travail d’équipe !

Un vaste réseau de partenaires est réuni autour des aires éducatives ; du Groupe Régional des Aires Éducatives en Bretagne (GRAEB) qui les pilote, au réseau des acteurs de l’éducation à l’environnement qui les accompagne, en passant par les communes qui les accueillent et bien sûr aux écolier·e·s et à leurs instituteur·ice·s qui en assurent le suivi.

Un groupe régional des aires éducatives en Bretagne (GRAEB) aux manettes

Ce dispositif est coordonné au niveau national par l’OFB qui s’appuie sur un comité de pilotage composé des ministères de l’Éducation nationale, de la Transition écologique et solidaire et des Outre-Mer.
À l’échelle bretonne, l’OFB, la Région Bretagne, la DREAL Bretagne, l’Académie de Rennes, le REEB, l’URCPIE et l’Agence Bretonne de la Biodiversité co-animent cette démarche au sein du Groupe Régional des Aires Éducatives en Bretagne (GRAEB). Plus précisément, les partenaires bretons organisent l’ingénierie et les outils déjà disponibles en Bretagne et en développent si besoin pour favoriser la cohérence et la solidité des aires éducatives bretonnes.

Écoles + acteurs de l’éducation à l’environnement + communes = un trio de partenaires engagés sur le terrain

Une aire éducative est vouée à être animée tout au long de l’année scolaire (et à plus long terme). Elle va mobiliser une équipe de partenaires pour un projet plus que jamais ancré dans son territoire :

  1. L’école est le point de départ du projet. Elle commence par identifier une structure qui peut accompagner le projet : association d’éducation à l’environnement (voir la cartographie des référent·e·s existant·e·s et potentiel·le·s des aires marines), gestionnaire d’espaces naturels, collectivités, … Par la suite, les enfants et leurs enseignant·e·s assurent le suivi de l’aire éducative au quotidien ;
  2. L’association d’éducation à l’environnement va soutenir le projet dans ses différentes phases ;
  3. La commune propose des sites potentiels d’accueil de l’aire éducative et consulte le conseil des enfants sur le suivi de la portion de territoire à protéger.
© Marie Stum

7 choses à savoir sur les aires éducatives :

  • Elles s’adressent aux élèves de cycle 3 (CM1, CM2 et 6ème)
  • Une année scolaire, c’est sa durée minimale
  • Une portion d’un territoire est choisie par les élèves : littoral, zone humide, forêt, rivière, parc urbain, terrain vague…
  • Un conseil des enfants où les élèves assurent ensemble le suivi du projet de A à Z
  • Les enfants sont accompagnés par un tandem d’acteurs : enseignant·e·s et structure d’éducation à l’environnement
  • Un kit d’outils : guide méthodologique et un réseau des aires éducatives coordonné par l’OFB
  • Un travail d’équipe ; du pilotage au suivi sur le terrain
Aires éducatives

Le site de l’OFB compile la genèse du projet, témoignages de jeunes participant·e·s, outils et méthodologie…

En savoir plus
Inscriptions « Aires éducatives » (prolongation)

Les inscriptions pour rejoindre la démarche « Aire marine éducative » ou  « Aire terrestre éducative » pour l’année scolaire 2020/2021 sont prolongées jusqu’au 15 octobre 2020.

En savoir plus
Un site ressources pour l'éducation à la mer en Bretagne
Un site ressources pour l'éducation à la mer en Bretagne

Cartographie, ressources, actualités sur l’éducation à la mer en Bretagne et les aires marines éducatives… rendez-vous sur le site Toile de mer créé par le REEB.

En savoir plus

À retenir

Plus de 200 écoles et établissements scolaires

engagés dans la mise en place d’une aire marine ou d’une aire terrestre éducative en métropole et dans les Outre-mer, dont 36 aires marines éducatives en Bretagne.