[Vidéo] La biodiversité sur le terrain : attractivité touristique & préservation du patrimoine naturel

Publiée le 24 mars 2022

Chaque année, 2 millions de visiteur·se·s arpentent le Grand Site Cap d’Erquy-Cap Fréhel séduit·e·s par son paysage de landes exceptionnel, sa richesse faunistique et floristique. Avec la saison estivale à venir, se pose la question de concilier fréquentation touristique et préservation du patrimoine naturel et paysager pour les gestionnaires d’espaces naturels, les collectivités et les professionnel·le·s du tourisme. Début mars, un petit groupe de décideur·se·s (élu·e·s, directeur·ice·s d’agences de développement touristique et d’attractivité et représentant·e·s d’organisations professionnelles) s’est justement retrouvé autour de ce thème.
Direction Le Cap d’Erquy pour cette rencontre co-organisée avec le Département des Côtes d’Armor.

"La biodiversité sur le terrain" au Cap d'Erquy, 08/03/22 © Agence Bretonne de la Biodiversité

Le territoire des Caps d’Erquy – Fréhel est un des sites les plus emblématiques de Bretagne, de par la richesse de son patrimoine paysager, naturel et culturel. La forte notoriété de ce site remarquable attire de plus en plus de visiteur·se·s et accélère le développement d’activités de loisirs et de sports de nature. Afin de concilier cette fréquentation et la préservation de la biodiversité, un important programme de requalification des équipements d’accueil du public dans le cadre du label Grand Site de France a été mis en place.

La visite sur le Cap d’Erquy a permis aux décideur·se·s de découvrir les aménagements réalisés pour mieux accueillir les visiteur·se·s, canaliser la fréquentation et éviter le piétinement des milieux naturels : mise en place de monofils, signalétique, et déplacement des aires de stationnement pour limiter l’impact anthropique sur ces milieux fragiles tout en maintenant l’accès aux publics. A retenir également en matière de gestion de ces milieux naturels remarquables : la préservation et la restauration des landes pour maîtriser l’extension des pins et lutter contre les nuisances qu’ils peuvent abriter (chenilles processionnaires…). Des actions qui nécessitent de la concertation, un accompagnement au changement de pratiques et des outils de maîtrise foncière (Espaces Naturels Sensibles, sites du Conservatoire du littoral, parcelles communales) tous répertoriés ici.

Cette matinée fut également l’occasion d’échanger avec les acteurs touristiques impliqués dans la préservation de la faune et de la flore du Grand Site. Le Village vacances Roz Amor, situé dans une ancienne carrière de grès rose, a noué des partenariats durables avec la LPO ou encore le Département des Côtes d’Armor qui gère des espaces de landes dont il est propriétaire. Les vacancier·e·s peuvent aussi être sensibilisé·e·s à la faune et flore locales grâce à des sorties nature animées par le Grand Site. Et puisque la mer commence déjà sur la terre, les emballages plastiques utilisés pour les paniers repas lors des animations nature sont proscrits chez cette structure touristique, labellisée Chouette nature (label éco-responsable).

En bonus, l’Agence a présenté le guide « Organiser un événement sportif, culturel ou touristique dans les espaces naturels protégés en Bretagne » (à télécharger ici 📥). Un outil indispensable pour organiser un événement « zéro impact » dans les espaces naturels protégés produit par le Réseau des gestionnaires d’espaces naturels bretons.

REPORTAGE 📺 : concilier attractivité touristique & préservation du patrimoine naturel et paysager au Cap d'Erquy




Plutôt regarder sur notre chaîne
Notre territoire a une grande diversité de milieux (plages, sites littoraux, Léguer classé "Rivière sauvage"). Je suis donc venue observer comment un site plus fréquenté tel que le Grand Site s'y prend en amont pour ne pas abîmer et donc ne pas à avoir à reconquérir la biodiversité dans les milieux naturels. Si l'on peut avoir d'entrée de jeu une fréquentation des espaces naturels qui soit plus facile à canaliser, on gagnera du temps, des moyens et une expérience de qualité pour les visiteur·se·s.
- Bénédicte Boiron, vice-présidente en charge du tourisme à Lannion-Trégor Communauté et maire de Trébeurden (22) -

Nous remercions les intervenant·e·s : Lisa Thomas, présidente et Marie-Laure Cayatte, directrice (Syndicat mixte du Grand Site Cap d’Erquy-Cap Fréhel), Valérie Le Bars, cheffe du service patrimoine naturel (Département des Côtes d’Armor), Bruno Hernot, directeur (village vacances Roz Amor) ; et bien sûr les invité·e·s qui ont répondu présent·e·s à cette visite de terrain dédiée aux décideur·se·s !

Découvrir le concept et la programmation des visites

Rendez-vous sur la page dédiée à La biodiversité sur le terrain.

CONTACT
Leïla Havard
Chargée d'animation de réseaux
06 70 12 88 51
leila.havard[at]biodiversite.bzh
Un guide pour organiser sereinement un événement « zéro impact » dans un espace naturel protégé
Un guide pour organiser sereinement un événement « zéro impact » dans un espace naturel protégé

Pros du tourisme, de la culture et du sport et gestionnaires, comment bien organiser un événement « zéro impact » dans les espaces naturels protégés ?
👉  Infos, recommandations, conseils et contacts dans ce guide porté par le Réseau des gestionnaires d’espaces naturels bretons (RGENB).

Télécharger le guide
La biodiversité sur le terrain, késako ?
La biodiversité sur le terrain, késako ?

Des visites visant à reconnecter les décideur·se·s aux enjeux de la biodiversité et l’envisager  comme une source d’opportunités dans tous les pans de la vie économique, sociale et culturelle !

Découvrir la programmation