Le saviez-vous ? Plus de 500 000 Breton·nes habitent sur des Territoires Engagés pour la Nature !

Publiée le 18 janvier 2024

L’initiative Territoires Engagés pour la Nature (TEN) – dont on vous parle fréquemment ici – est portée par l’Office français de la biodiversité (OFB) et un collectif régional* animé par l’Agence Bretonne de la Biodiversité. Son enjeu ? Faire émerger, reconnaître et valoriser des plans d’actions en faveur de la biodiversité dans les territoires.
15 collectivités bretonnes bénéficient déjà d’une reconnaissance. En 2024, 14 nouvelles communes les rejoignent. Un beau cru que nous sommes heureux·ses de vous présenter ! Le programme concerne désormais 503 900 habitant·es du territoire.

 

L’esprit de la sélection 2023-2026☝️

Le jury régional a sélectionné des communes et intercommunalités dont les actions proposées sont cohérentes avec les enjeux du territoire et proportionnelles aux moyens de la collectivité. Pour les territoires dits « actifs » (menant déjà des actions favorables à la biodiversité), c’est le saut qualitatif qui a été l’indicateur favorable. L’engagement impactant et la volonté de s’inscrire dans une dynamique nouvelle ont permis de reconnaitre des territoires novices conscients de leur capacité à agir et du rôle qu’ils peuvent jouer en matière de préservation de la nature.

Que retenir de cette nouvelle édition ? 🏗 🌳

La prise en compte de la biodiversité dans l’aménagement du territoire constitue un axe d’engagement fort du côté des collectivités lauréates. Accompagnement des aménageurs, rédaction de chartes et d’outils… les collectivités souhaitent mieux concilier la préservation de la biodiversité et développement de leur territoire. Les actions de lutte contre le réchauffement climatique via la plantation d’arbres et la végétalisation de certains espaces sont également largement représentées parmi toutes les actions engagées.

Zoom sur les actions des Territoires Engagés pour la Nature en Bretagne 2023-2026 🔎

Briec (29) prévoit d’accompagner les aménageurs pour mieux concilier urbanisation et biodiversité. Des actions à destination des agriculteur·ices du territoire seront proposées et la commune s’est engagée à restaurer et valoriser certains espaces naturels et zones humides.

Bruz (35) a quant à elle décidé d’aménager un secteur de la ville en valorisant un espace boisé classé. En partenariat avec la LPO Bretagne, elle devrait créer un refuge et porter l’opération « un village pour les hirondelles », un volet mobilisation est également prévu en lien avec ces actions.

Châteaulin (29) va élaborer une charte d’aménagement et de gestion de son espace public pour mieux intégrer la biodiversité dans ses projets, la mise en valeur du canal de Nantes à Brest ainsi que des actions de mobilisation pour recréer du lien entre habitant·es et nature seront programmées.

Concoret (56) prévoit une réouverture de landes sèches, la création d’un comité de la biodiversité communale, la préservation d’une zone humide ainsi que la végétalisation d’une place publique.

Kervignac (56) va mettre en œuvre un diagnostic des arbres communaux en milieu urbain. La mise en place d’une gestion différenciée et la réalisation d’un Atlas de la Biodiversité Communale (ABC) sont également prévues.

Landerneau (29) va redéfinir son plan de gestion différenciée et réaliser une charte de l’arbre. Des actions autour de la gestion de l’éclairage public pour mieux prendre en compte la biodiversité nocturne sont prévues. L’adaptation de la ville au changement climatique en restaurant la biodiversité fera aussi partie des actions menées.

Plouër-sur-Rance (22) va lancer une opération « jardins Label Bio-divers-cité », maintenir et renforcer la biodiversité dans un verger conservatoire. Un projet de réintroduction de la nature dans une école, des journées d’actions citoyennes et la poursuite de la lutte contre les espèces exotiques envahissantes font partie des actions programmées.

Quévert (22) va poursuivre ses actions en faveur de la biodiversité dans un vallon sauvage, requalifier un quartier ancien en y intégrant plus de nature, lutter contre la pollution lumineuse et programmer de nombreuses actions de communication sur la biodiversité.

Quiberon (56) va planter des arbres en ville et déminéraliser des espaces urbains. Un travail autour de l’acceptation d’une flore spontanée va être engagé. La collectivité prévoit aussi la réalisation d’un ABC ainsi que la sensibilisation au déclin de certaines espèces.

Quimper (29) va élaborer un projet territorial en faveur de la biodiversité et accompagner des initiatives de la population et des acteurs de la ville. L’aménagement du vallon de Kermabeuzen, la végétalisation de cours d’écoles et la réalisation d’un plan de gestion pour les espaces naturels font partie des actions qui seront mises en œuvre.

Saint-Armel (56) va développer la connaissance des milieux naturels sur son territoire et s’engager dans la valorisation d’un verger. La collectivité prévoit de mieux prendre en compte la biodiversité dans son document d’urbanisme en travaillant à une orientation d’aménagement et de programmation sur la trame verte et bleue.

Saint-Jean Brevelay (56) va végétaliser une place, implanter des arbres fruitiers d’espèces locales et favoriser l’éco-pâturage sur les parcelles communales. Une action de restauration des landes est également prévue.

Séné (56) va élaborer une stratégie de protection des insectes pollinisateurs, réaliser un diagnostic écologique des habitats naturels. La collectivité prévoit aussi de s’investir dans le programme « Plages vivantes ».

Vannes (56) va mettre en œuvre un référentiel de qualité urbaine écologique, restaurer des zones humides et désimperméabiliser tout un secteur englobant une place et une cour d’école. La mise en œuvre d’une gestion différenciée viendra compléter ces actions.

TERRITOIRES ENGAGÉS POUR LA NATURE : LA PROMOTION 2023-2026 🏅

Affichez/téléchargez la version HD en cliquant sur l’image.

Mais comment devenir TEN ? 📌

Chaque année, à partir du mois d’avril et jusqu’à début octobre, les candidatures pourront être déposées. Les collectivités intéressées devront compléter un questionnaire et présenter 3 à 5 fiches actions. Surveillez la rubrique « Appels ! » !
Pour bien préparer sa candidature, téléchargez le formulaire de candidature au format .doc.
Et aussi, une nouveauté : un webinaire pour bien préparer sa candidature en mai 2024 😊.

🆘 Besoin d’aide ? N’hésitez pas à vous renseigner sur l’interface MaQuestion #biodiversitéBZH, vous y trouverez des ressources utiles, des contacts de pros prêt·es à vous aider et des pistes de financement à mobiliser.

* En Bretagne, Territoires Engagés pour la Nature est impulsée par l’Office français de la Biodiversité et l’État, la Région Bretagne, l’Agence Bretonne de la Biodiversité, et soutenue par un collectif de partenaires régionaux : Agence de l’Eau Loire Bretagne, Département des Côtes d’Armor, Département du Finistère et Département d’Ille-et-Vilaine.

CONTACT
Anne-Hélène Le Du
Responsable du Pôle ingénierie de projets
02 19 65 28
annehelene.ledu[at]biodiversite.bzh
🏡 Bâti et atlas de la biodiversité : inspirez-vous des actions des communes de Dinan Agglomération
🏡 Bâti et atlas de la biodiversité : inspirez-vous des actions des communes de Dinan Agglomération

Comment intégrer le sujet dans les stratégies d’aménagement pour mieux cohabiter avec la biodiversité ? Des idées pour limiter l’impact de chantiers de rénovation sur la faune.

Lire la nouvelle
Financer son projet en 2024 : l’essentiel
Financer son projet en 2024 : l’essentiel

Retrouvez l’essentiel des actus, opportunités et tendances de fond pour financer son projet #biodiversitéBZH.
📌Avec en prime, le calendrier des financements publics 2024 à télécharger.

Lire la nouvelle