Archives

Veiller sur la santé de la faune sauvage, c’est aussi prendre soin de la nôtre et de celle des autres animaux !

Les animaux sauvages, comme les animaux domestiques ou les humains, peuvent souffrir de blessures et de maladies. Un petit nombre des maladies des animaux sauvages peut d’ailleurs être partagé avec les humains (zoonoses) ou avec les animaux domestiques. C’est par exemple le cas de certaines bactéries comme les salmonelles, qui peuvent causer des épidémies chez des passereaux sauvages, parfois concentrés sur des mangeoires contaminées. Les oiseaux malades sont susceptibles d’être chassés par des chats, qui peuvent tomber malades à leur tour et contaminer leurs propriétaires. Comment les gestionnaires d’espaces naturels ou urbanisés, les collectivités et plus largement les Bretons et Bretonnes peuvent-ils agir pour prévenir ces risques sanitaires ?

Journée mondiale de la biodiversité : le récap’ annuel des projets en Bretagne

On participe à notre manière la journée mondiale de la biodiversité en partageant les initiatives bretonnes qui visent à mieux la connaître, la préserver et à la reconquérir. Où sont les projets de territoires ayant des effets concrets sur la biodiversité ? Lancé en 2023, un recensement entrepris par l’Agence Bretonne de la Biodiversité dénombre 487 projets aujourd’hui.
Développement de la nature en ville, actions sur les milieux agricoles, atlas de la biodiversité, projets en faveur des continuités écologiques ou encore travaux de restauration de milieux… ; l’ambition est de recenser tous les projets bretons dans ce panorama afin de vous inspirer de projets existants pour in fine réaliser des projets de qualité et naturellement valoriser les territoires en action. Avant de vous plonger dans l’exhaustivité des projets, nous vous proposons justement quelques projets représentatifs des enjeux régionaux : agriculture, érosion côtière, îlot de chaleur urbain, pêche durable et culture !

Alléger la charge administrative des associations : des outils pour y parvenir

Réponses puis suivi des appels à projets, avances de trésorerie, recrutements, positionnement de son activité… la liste des sujets peut sembler interminable lorsque l’on évoque la charge administrative des associations. Fin avril, une dizaine de structures environnementales étaient réunies à la Chambre régionale de l’économie solidaire de Bretagne pour le premier des Petits Déj’ Assos. Objectif de ce rendez-vous ? Un temps court, thématique et convivial pour repartir avec des outils, des contacts et aider ces acteurs incontournables de la communauté #biodiversitéBZH à consolider leur modèle économique !

Des Territoires Engagés pour la Nature en ville !

Ville et nature ont trop souvent été opposées. Les dernières années d’étalement urbain ont vu l’artificialisation des sols repousser toujours plus loin les espaces de nature, générant ainsi des inégalités d’accès à ces espaces de respiration pourtant essentiels à la qualité de vie. La nature en ville est plébiscitée par l’ensemble des Breton·es qui considèrent la présence de la flore et de la faune comme importante dans leur lieu de vie d’après l’enquête régionale « Bien-être et paysages bretons » publiée récemment par l’Observatoire de l’environnement en Bretagne. C’est dans ce contexte que les collectivités locales cherchent à développer et proposer une nouvelle offre de nature en ville. Cet enjeu a été particulièrement bien compris par de nombreux Territoires Engagés pour la Nature (TEN) qui agissent concrètement en faveur de la biodiversité en Bretagne. Des idées inspirantes pour les futurs TEN dont les candidatures sont ouvertes jusqu’au 15 octobre !

2 années de travail collectif entre gestionnaires d’espaces naturels et chercheur·ses breton·nes au service des territoires !

C’est dans le contexte de territorialisation de la Stratégie Nationale pour les Aires Protégées 2020-2030 (SNAP) que les actions du groupe de travail régional sur le renforcement des collaborations entre gestionnaires et chercheur·ses trouvent aujourd’hui un écho au niveau national ! Lancés il y a 2 ans, suite à un besoin explicité par le Réseau des gestionnaires d’espaces naturels bretons (RGENB), ils alimentent déjà les objectifs du premier Plan d’Actions Territorial breton (PAT) publié en janvier 2024 dans l’objectif de développer l’appui scientifique aux aires protégées et la conduite de projets collectifs. A l’échelle nationale, ils font aussi du lien avec une réflexion engagée par l’Office français de la biodiversité (OFB) en 2023 sur l’implication et la mobilisation des acteurs de la recherche pour répondre aux besoins de recherche-action des réseaux de gestionnaires d’espaces naturels. Retour sur deux premières années fructueuses !

Le Réseau de l’accompagnement se mobilise pour aider les territoires à renaturer et végétaliser les espaces

Les solutions de renaturation des villes s’accompagnent d’une kyrielle de co-bénéfices. Elles contribuent à l’atténuation et à l’adaptation au changement climatique tout en restaurant la biodiversité. La nature en ville répond aussi à une forte demande sociétale. Grâce aux nombreux financements disponibles, les territoires bretons engagent des actions concrètes qui nécessitent, de fait, une mobilisation des contributeurs et contributrices du Réseau de l’accompagnement.

De la source à l’aval : les bienfaits de la renaturation d’un cours d’eau en vidéo !

Ouesco, le syndicat mixte du SAGE Ouest Cornouaille qui agit notamment pour la restauration des milieux aquatique du Cap Sizun au Pays Bigouden, nous emmène au fil du ruisseau de Saint-Jean, au coeur de la commune de Plonéour Lanvern dans une vidéo inspirante ! En quelques minutes, on découvre comment renaturer une rivière, dans les premiers mètres après la source sur une longueur suffisante, permet de restaurer le fonctionnement des milieux aquatiques et d’espérer avoir un impact positif sur l’ensemble du linéaire situé à l’aval.

Un nouveau guide pour restaurer et gérer écologiquement les lavoirs et fontaines

Restaurer et gérer écologiquement les lavoirs et fontaines, c’est créer de nouveaux refuges à tout un cortège d’espèces aquatiques et terrestres, alors que leur habitat naturel (= les zones humides) est en régression. Pour aider les collectivités ou associations locales, qui souhaitent préserver ce patrimoine bâti et la biodiversité qu’il accueille, un guide pédagogique vient de sortir. Une référence puisqu’il réunit l’expérience de terrain d’associations locales (Lavoirs et fontaines à Plaintel) et l’expertise des associations naturalistes : Bretagne Vivante et VivArmor Nature, qui co-animent l’Observatoire herpétologique de Bretagne.

Direction le Bas-Léon pour comprendre les enjeux liés aux plantes invasives

Elles sont la deuxième cause de l’érosion de la biodiversité : les espèces exotiques envahissantes. Introduites par les activités humaines, elles affectionnent particulièrement et impactent nos écosystèmes. Littoral, rivières, bords de champs et villes ; la Jussie, l’herbe de la Pampa, la Renouée du Japon ou encore la Balsamine de l’Himalaya…se propagent dans tous les milieux en Bretagne. D’où l’importance de sensibiliser tous les acteurs aux enjeux et à la gestion des plantes exotiques envahissantes (EEE) et des plantes locales. Une vidéo produite par le Syndicat des eaux du Bas-Léon (29) et utile à tous les acteurs de la communauté #biodiversitéBZH impliqués dans la lutte contre ces espèces invasives.

Financement à la hausse, conseils et outils… Territoires, lancez votre projet d’atlas de la biodiversité !

La campagne de financement des Atlas de la Biodiversité Communale ou Intercommunale (ABC-I) s’accompagne cette année d’une augmentation considérable du montant alloué atteignant 15 millions d’euros à l’échelle nationale. Dès lors, nous invitons les communes, groupements de communes et intercommunalités à se mobiliser pour s’engager dans cette démarche en faveur de la biodiversité ! Pour y parvenir, la direction régionale de l’Office français de la biodiversité partage des conseils adaptés au territoire breton pour préparer la première étape d’un ABC, à savoir ; le dossier de candidature. Collectivités bretonnes, mettez toutes les chances de votre côté pour votre projet d’atlas de la biodiversité en regardant le replay du webinaire dédié !

Le saviez-vous ? Plus de 500 000 Breton·nes habitent sur des Territoires Engagés pour la Nature !

L’initiative Territoires Engagés pour la Nature (TEN) – dont on vous parle fréquemment ici – est portée par l’Office français de la biodiversité (OFB) et un collectif régional* animé par l’Agence Bretonne de la Biodiversité. Son enjeu ? Faire émerger, reconnaître et valoriser des plans d’actions en faveur de la biodiversité dans les territoires.
15 collectivités bretonnes bénéficient déjà d’une reconnaissance. En 2024, 14 nouvelles communes les rejoignent. Un beau cru que nous sommes heureux·ses de vous présenter ! Le programme concerne désormais 503 900 habitant·es du territoire.

 

Financer son projet en 2024 : l’essentiel

Actus, opportunités et tendances de fond… quelles sont les infos incontournables en lien avec le financement des projets favorables à la biodiversité en 2024 (pour bien commencer l’année 😊) ?
7 questions à Corentin Le Bourhis, chef de projet en ingénierie financière à l’Agence Bretonne de la Biodiversité, spécialiste de la question !

En 2023, l’Agence a travaillé à…

Accompagner, comprendre, financer, rechercher ! Voici 4 mots qui résument en effet assez bien l’année de l’Agence Bretonne de la Biodiversité. Et sinon, on s’est prêté pour vous au jeu d’une sélection de quelques chantiers stratégiques et nouveautés qui ont jalonné 2023.

Bâti et atlas de la biodiversité : inspirez-vous des actions des communes de Dinan agglomération !

Dinan Agglomération est lauréate de l’appel à projets « atlas de la biodiversité » de l’Office français de la biodiversité en 2023, au même titre que 7 autres collectivités bretonnes (Saint-Malo Agglomération, Pontivy Communauté, les communes de Pluvigner, d’Allaire, de Quiberon et le projet des trois communes de Mordelles, Le Rheu et Chavagne). Ce deuxième atlas sur ce territoire permet de poursuivre les actions sur de nouvelles communes de l’intercommunalité.

Couvrant plus de 1000 hectares et comprenant 65 communes, sa taille rend difficile la réalisation d’un Atlas de la Biodiversité Intercommunale (ABI) sur l’ensemble de l’agglomération en une seule fois. La démarche vise ainsi à toucher le maximum de communes avec comme objectif de démontrer que la biodiversité n’est pas une contrainte!

Dinan agglomération a dédié nombre d’actions de son atlas au bâti, l’un des marqueurs de l’emprise humaine sur les milieux naturels. Malgré tout, de nombreuses espèces d’oiseaux et de chauves-souris s’y adaptent et trouvent, dans nos murs et sous nos toitures, des substituts aux cavités naturelles. Comment alors intégrer le sujet dans les stratégies d’aménagement pour mieux cohabiter avec la biodiversité ?

[vidéo] Bretagne Grands Migrateurs, les poissons à l’aise en mer et en rivière !

Les anguilles, saumons, lamproies, aloses et truites de mer sont fascinants à plus d’un titre ! De la mer des Sargasses, en passant par nos rivières jusqu’à son retour sur son lieu de naissance pour se reproduire et assurer sa survie, l’anguille enchaine les exploits ! Aujourd’hui, son cycle de vie, aboutissement de milliards d’années d’évolution est impacté par les activités humaines : surexploitation, aménagements des cours d’eau et pollution.
Depuis 1995, Bretagne Grands Migrateurs contribue à une meilleure connaissance de ces poissons en danger critique d’extinction pour mieux les préserver. L’association travaille main dans la main avec les instances de la pêche de loisirs, les chercheur·ses, les gestionnaires d’espaces naturels, les collectivités et l’Etat pour participer à la restauration et à la gestion des populations de poissons migrateurs des cours d’eau bretons et de leur milieu.
L’un des leviers pour favoriser le retour de ces espèces dans nos cours d’eau consiste à restaurer des continuités piscicoles en menant des travaux sur les ouvrages hydrauliques, comme à l’Étang de Saint-Jean au cœur de la Ria d’Étel, à Locoal-Mendon (56).
Gaëlle Leprévost, directrice de Bretagne Grands Migrateurs, Camille Blot-Rougeaux, chargée de mission au Conservatoire du Littoral et Anne Laure Gaudey, chargée d’études à la Fédération de pêche du Morbihan se réunissent sur le terrain pour réaliser un suivi des anguilles suite à la réalisation des premiers travaux. Et les résultats sont encourageants !

Gestionnaires et chercheur·ses resserrent leurs liens pour optimiser la gestion des espaces naturels !

Parmi les professionnel·les de la communauté #biodiversitéBZH, le Réseau des gestionnaires d’espaces naturels bretons compte aujourd’hui 580 acteurs dont les missions principales sont d’œuvrer à la préservation et conservation des milieux naturels. La Bretagne dispose actuellement de plus de 10% d’aires protégées.
En parallèle, le monde de la recherche qui se penche sur les enjeux de biodiversité dans les espaces naturels est tout aussi dense et diversifié (en témoigne l’Aperçu des acteurs de la recherche-action). Tiers secteur de la recherche, enseignement supérieur et recherche, sciences de la nature, humaines et sociales… sont en effet bien représentés à l’Est comme à l’Ouest.
Ces deux mondes-là sont perméables et cherchent même à mieux se connaître ! Outils, réseaux, émergence de projets à la croisée de la recherche et de la gestion… retour sur la première Rencontre « Gestionnaires & chercheur·ses » qui s’est tenue à la Maison des sciences de l’Homme de Bretagne, à Rennes !

Comment se portent les oiseaux en Bretagne ?

L’Observatoire régional de l’Avifaune en Bretagne (Bretagne Vivante et le GEOCA) qui compile, vérifie, bancarise et analyse plus d’1 millions de données ornithologiques stockées sur la plateforme faune-Bretagne a récemment dévoilé une étude approfondie sur la diversité aviaire dans les quatre départements de la région. Les chiffres-clés de cette étude offrent un aperçu de l’avifaune de la Bretagne que l’on peut croiser avec les données issues de la Liste Rouge des oiseaux nicheurs également publiée par Bretagne Vivante, qui avance un constat éloquent : près de 43 % de ces espèces sont actuellement considérées comme menacées.

En ville, à la campagne ou sur le littoral, on s’adapte au climat avec la nature !

Après un été 2022 traversé par plusieurs mois de sécheresse et des incendies ravageurs dans les Monts d’Arrée, des inondations dans le sud Finistère fin 2022 et un début septembre 2023 historiquement chaud, les effets du changement climatique sont de plus en plus visibles en Bretagne.
Et si l’on vous disait que la nature pouvait nous apporter des réponses face au changement climatique ?
Parce que oui, l’érosion de la biodiversité n’est pas indépendante du changement climatique, au contraire cette perte de biodiversité accélère les effets du changement climatique.
Le concept de Solutions d’adaptation fondées sur la Nature (SafN), développé au niveau international et déployé en Bretagne depuis 2022, envisage la nature comme un réel levier pour répondre aux grands défis de l’humanité comme la réduction des risques naturels, la ressource en eau, l’alimentation, la santé et le bien-être humain.
Tour d’horizon de SafN expérimentées en Bretagne !

[Vidéo] Dervenn, entreprise à mission au-delà du business

Activité économique et biodiversité, ça peut marcher ! Les entreprises ont sur la biodiversité une influence directe en tant qu’employeurs et producteurs de biens et/ou de services et un effet plus indirect via leurs fournisseurs et partenaires. Elles dépendent elles-mêmes de nombreux services rendus par la nature, tels que l’accès à l’eau ou à des sols fertiles. En mesurant puis en réduisant l’impact de leurs activités, elles peuvent ainsi largement contribuer à la préservation et la restauration de la biodiversité, tout en assurant leur propre pérennité.
Rencontre avec deux dirigeants d’entreprises qui incarnent cette dynamique en Bretagne : Dénoal Riche de
Dervenn, entreprise à mission pionnière du génie écologique et Denis Garcia du Camping du Lac à Carnac (56).
Et pour vous encourager à mettre en œuvre un plan d’actions en faveur de la biodiversité, nous avons réuni des retours d’expérience, ressources et contacts faciles à mobiliser !
 

Un futur atlas pour parfaire ses connaissances sur les libellules !

Alors que la période est propice à l’observation des Odonates plus fréquemment appelés libellules et demoiselles – à commencer par les gestionnaires d’espaces naturels, Bretagne Vivante en partenariat avec l’Atlas entomologique régional Loire-Atlantique et Vendée lance une campagne de pré-réservation d’un atlas qui leur est consacré ! 29 auteurs sont réunis autour de ce beau livre pour mieux connaitre ces insectes emblématiques des zones humides dont la diversité et l’état des populations sont révélateurs du bon fonctionnement des milieux qui les hébergent. On y retrouvera un condensé de l’ensemble des connaissances actuelles sur les libellules de Bretagne et de Vendée.

[À lire] Un nouvel ouvrage de référence sur la flore du massif armoricain

Vincent Guillemot, son auteur, compile des infos sur plus de 2500 plantes sauvages du massif armoricain depuis… 15 ans ! C’est un outil destiné aux botanistes, aux responsables des espaces verts, gestionnaires d’espaces naturels, pros de l’éducation à l’environnement et plus largement aux passionné·es de la flore et de la biodiversité de notre région. Un ouvrage paru aux éditions Biotope que l’on recommande !

Comment mener simultanément plusieurs atlas de la biodiversité sur un territoire ?

Créé en 2014, le Parc naturel régional du Golfe du Morbihan s’étend sur 37 communes, recense plus de 180 000 habitant·es sur une surface supérieure à 74 000 hectares. Dans le cadre de ses nombreuses missions, il travaille notamment à préserver, sauvegarder et améliorer la biodiversité. Pour atteindre ses objectifs en matière de biodiversité, le Parc doit connaitre son territoire et les espèces qui y vivent. Dont acte ! En 2018, il lance la réalisation d’Atlas de la Biodiversité Communale (ABC) en accompagnement des communes. Coordonner la réalisation des ABC simultanément sur de nombreuses communes est un travail sur la durée qui nécessite une certaine méthodologie pour convaincre, créer une démarche collective et in fine réussir ces atlas !
Comment réussir à mobiliser toutes les collectivités de son territoire ? 🎤 5 questions à Pierline Tournant, coordinatrice et chargée de projet « Atlas de la biodiversité communale » au Parc Naturel Régional du Golfe du Morbihan.

[Vidéo] Plages Vivantes : sciences participatives et gestion écologique des plages

C’est un milieu naturel plébiscité par une multitude d’espèces vivantes – dont les humains qui semblent néanmoins le méconnaître – : les hauts de plage. Les sciences participatives entrent en jeu pour mieux appréhender, gérer et suivre ce fragile trait d’union entre la terre et la mer.
Cap au nord du Finistère, à Santec, nous a donné rendez-vous un trio d’acteurs qui occupent un rôle-clé dans le succès du programme Plages Vivantes : Pauline Poisson, en charge de sa coordination au Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN) ; Géraldine Gabillet, chargée de mission environnement à lUlamir-CPIE qui sensibilise et mobilise les publics du territoire aux enjeux de la biodiversité via ce dispositif et des élu·es comme Philippe Porhel, adjoint à l’environnement de la commune.

[Vidéo] Les clés pour financer et monter un projet biodiversité

Monter un projet en faveur de la biodiversité, ça s’anticipe ! De l’idée à sa réalisation, quelques étapes sont en effet souvent nécessaires. Pour vous aider à monter en compétences en ingénierie financière, nous avons organisé le 8 juin un webinaire sur les leviers à connaître pour réussir le montage et le financement de son projet #biodiversitéBZH. Le replay et le support de présentation sont désormais disponibles !

Projets favorables à la biodiversité en Bretagne : mais où sont-ils ?!

Quel est le point commun entre Plurien (22), Saint-Pierre-Quiberon (56), Saint-Thégonnec (29) ou encore Romillé (35) ? Ces collectivités ont toutes mené des actions bénéfiques à la biodiversité. Aux côtés des associations de protection de la nature ou de l’environnement et des acteurs de la recherche, elles prennent une part active au sein de la communauté #biodiversitéBZH !
Mettre en valeur les initiatives favorables à la biodiversité est toujours inspirant pour les futurs porteurs de projets et cela témoigne de l’engagement d’un territoire en faveur de la nature.
Pour rendre les projets encore plus visibles, mais aussi identifier les territoires actifs et favoriser la montée en compétence via des retours d’expériences, l’Agence construit un panorama des projets #biodiversitéBZH.

Rendez-vous au bord du Léguer pour comprendre la gestion des ripisylves

Adaptation au changement climatique, filtre contre les pollutions et amélioration de la biodiversité, les ripisylves ou forêts alluviales sont dotées de nombreux avantages. Pour les préserver, il convient d’en adopter une gestion vertueuse. Direction le Léguer (22), rivière sauvage où un chercheur, des gestionnaires et un guide de pêche nous expliquent comment mieux appréhender la gestion et le rôle des boisements de fond de vallée et la ripisylve de rivières dans une vidéo pédagogique conçue par le bassin versant Vallée du Léguer.

Mobilisez le Fonds vert pour vos projets biodiversité !

Le Fonds vert de l’État est un accompagnement financier pour accélérer la transition écologique des territoires. Dans quelle mesure la biodiversité pourrait en bénéficier ? Deux axes du Fonds vert agissent pour la biodiversité et le changement climatique, l’un porte sur la renaturation en ville et l’autre sur les mesures liées à la stratégie nationale de la biodiversité. On a réfléchi à quelques pistes de projets éligibles pour vous !

Pays’Âges : des tapisseries géantes pour révéler la beauté et la fragilité de sites naturels

L’expression artistique est une alliée incontournable en matière de sensibilisation à la préservation du vivant, surtout quand elle nous permet de prendre de la hauteur et de contempler sa beauté et sa fragilité. Après une année de création itinérante et collective, l’exposition Pays’Âges révèle l’identité de territoires « à risque » sous un angle artistique peu commun ; celui du ciel. Derrière ce projet, on retrouve le designer Dorian Étienne qui faisait appel à la communauté #biodiversitéBZH pour l’aider à trouver des lieux de résidence, l’an dernier.

[Aperçu] Acteurs de la recherche-action #biodiversitéBZH

Après les principaux acteurs de la biodiversité bretonne, puis les membres du Réseau de l’accompagnement, l’exploration de la vaste communauté #biodiversitéBZH se poursuit avec « les acteurs de la recherche-action sur la biodiversité en Bretagne ». Ce 3e opus de notre collection des Aperçus est une table d’orientation qui vous aide à vous repérer au mieux dans la complexité du monde des chercheur·ses breton·nes qui étudient la biodiversité en lien avec des questions issues du terrain (gestion et conservation, aménagement, agriculture…) !
Cette cartographie des 45 acteurs de la recherche-action sur la biodiversité en Bretagne a pour objectif de mieux les connaitre, les caractériser mais surtout de favoriser les interactions entre le milieu de la recherche et tous les autres acteurs professionnels (collectivités, associations, entreprises, gestionnaires d’espaces naturels, organisations professionnelles…) experts et non experts de la biodiversité.

Financer son projet : une boussole pour s’y retrouver !

Mettre en œuvre un projet favorable à la biodiversité, ce n’est pas seulement trouver le ou la bon·ne professionnel·le pour être accompagné·e sur le volet technique du projet. Face aux pléthoriques financements disponibles et aux très nombreuses modalités pour y accéder, le porteur de projet doit aussi savoir où trouver les bonnes informations (celles qui permettront de financer au mieux son projet). Quand on sait pourtant que certains projets peuvent être financés à hauteur de 80 %, il y a tout intérêt à identifier très vite  les fonds mobilisables ! C’est pourquoi l’Agence Bretonne de la Biodiversité, en complément du calendrier des financements publics qu’elle avait conçu en 2021, apporte aujourd’hui pour vous aider quelques explications et éléments visuels supplémentaires.

Une application inédite pour visualiser les données sur les végétations ET les mammifères de Bretagne !

[nouvelle éditée en septembre 2023]

Une petite révolution numérique dans les outils cartographiques destinés aux pros de l’environnement, administrations, élu·es et même aux simples curieux·ses de nature ! Il est désormais possible de voir sur un géo-visualiseur ; la Carte des grands types de végétation publiée par le Conservatoire botanique national de Brest (dont on parle ici) ET la Trame mammifères de Bretagne éditée par le Groupe mammalogique breton.
Une avancée technique qui va simplifier le travail de nombreux·ses urbanistes, bureaux d’études, gestionnaires d’espaces naturels… qui pourront dorénavant consulter les données brutes ou les données issues de synthèse et d’analyse, les superposer entre elles et enfin les exporter sous forme d’images.
Un outil qui aide à intégrer les enjeux de conservation et de restauration de la végétation et des mammifères sur l’ensemble de la région !

Quand les campus abordent le virage de la biodiversité : exemple à IMT Atlantique

Gestion vertueuse de ses campus, partenariats avec les associations Bretagne Vivante ou le GRETIA, inventaire de la faune et de la flore… IMT Atlantique, une grande école d’ingénieurs généralistes basée notamment à Brest et Rennes, lance des initiatives en faveur de la biodiversité. Un des piliers de sa politique de transformation écologique et sociétale.

Réduire l’éclairage public, simple mais bénéfique pour la biodiversité et le porte-monnaie !

Face à l’augmentation du coût de l’énergie, de nombreuses collectivités choisissent aujourd’hui de réduire l’éclairage public la nuit. Si cette action est bien entendu utile pour réduire immédiatement les factures d’électricité, elle est aussi très bénéfique à la biodiversité. En Bretagne, quelques collectivités déjà ont pris conscience de cet enjeu et agissent concrètement en faveur de la biodiversité nocturne. Un intérêt pour le sujet bien présent chez les premiers Territoires Engagés pour la Nature (TEN), comme à Hennebont (56).

Des outils testés et approuvés pour favoriser la faune et la flore sauvages sur les fermes !

Bocage, prairies et bandes tampon, milieux humides, bords de champs… certains modes de gestion permettent à la nature de mieux se déployer au sein des espaces agricoles. Ces derniers sont de plus en plus plébiscités par des groupes d’agriculteur·ices qui choisissent de s’investir sur les sujets liés à la biodiversité, et ce, quel que soit leur mode de production. Une excellente nouvelle, car l’enjeu est de taille : 62% du territoire régional est agricole*.
Mais par où commencer ? 23 outils adaptés au terrain existent pour montrer les pratiques agricoles favorables à la biodiversité. Une sélection à retrouver sur l’interface MaQuestion #biodiversitéBZH.
5 ressources documentaires ont été testées sur des exploitations agricoles bretonnes volontaires.
Retours d’expérience en vidéo !

Atlas de la biodiversité : tous·tes mobilisé·es dans le Kreiz Breizh !

Alors qu’une quarantaine d’atlas de la biodiversité sont terminés ou en cours de réalisation en Bretagne et que le prochain appel à projets de l’Office français de la biodiversité est attendu pour le 16 janvier (disponible dans notre rubrique « Appels ! »), prenons un peu d’avance et intéressons-nous à cet outil qui permet aux collectivités d’identifier la biodiversité sur leurs territoires, d’encourager la mobilisation citoyenne et d’anticiper des actions à entreprendre pour préserver la biodiversité. Aujourd’hui, nous allons nous demander comment les Atlas de la Biodiversité Communale ou Intercommunale (ABC, ABI) peuvent susciter un élan participatif au sein de la population ?
Pour vous inspirer, direction le centre Bretagne ! La Communauté de communes du Kreiz-Breizh (CCKB) d’un peu moins de 19 000 habitant·es dans le sud-ouest des Côtes d’Armor s’est engagée dans la réalisation d’un atlas de la biodiversité en 2021. Comment parvient-elle à mobiliser autour de cet enjeu sur son territoire ? Retour d’expérience avec Gaby Sibéril, chargé de mission ABI.

Entreprises & associations environnementales, elles ont testé Trug’Planet !

Selon une étude récente d’Ekodev, 75 % des salarié·es veulent s’impliquer et se disent « volontaires pour participer à l’effort » de leur entreprise pour préserver la biodiversité. Quant aux associations environnementales, elles mobilisent des bénévoles sur le terrain lors de suivis naturalistes, animations ou encore pour aider à l’entretien de sites naturels…
Trug’Planet est le point de rencontre entre ceux qui souhaitent permettre à leurs collaborateur·ice·s d’agir concrètement pour notre planète – tout en cultivant sa marque employeur – (= les entreprises) et ceux qui ont besoin d’un coup de main pour des missions au bénéfice de l’environnement (= les associations).
Au bout d’un an d’existence, la solution bretonne – présentée à La Journée #BiodiversitéBZH – fait des adeptes ! Direction la Bretagne Sud où une entreprise a participé à l’Observatoire écologique du Golfe du Morbihan animé par le Réseau Initiatives des Eco-explorateurs de la Mer (RIEM).

[Vidéo] Zones humides intégrées à l’aménagement : un plus pour les habitant·e·s !

« Ty Scoul », c’est l’histoire d’un poumon vert situé dans le bourg de la commune de Combrit-Sainte-Marine (29) qui avait, il y a plus d’une dizaine d’années, vocation à se transformer en éco-quartier. Le classement de ce site en zone humide suite à des inventaires a modifié le projet de la collectivité, qui a décidé d’acquérir ce site pour le préserver. Son aménagement démarré en 2019 a plusieurs vocations : gestion des eaux pluviales, sensibilisation du public sur l’intérêt des zones humides, et bien sûr, protection de la biodiversité. Un groupe d’élu·e·s s’est rendu sur place pour découvrir comment ces milieux peuvent être des opportunités pour leurs territoires et quelles sont les clés pour intégrer les zones humides dans l’aménagement d’une commune. Une rencontre co-organisée avec le Département du Finistère.

Cultivez la Biodiversité : un podcast sur les semences et la biodiversité !

La biodiversité, vous connaissez. Mais… la biodiversité cultivée ? Savez-vous que l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) estime qu’on en a perdu 75 % entre 1900 et 2000, et que cela met en danger la sécurité alimentaire mondiale ? La biodiversité cultivée parle de semences, des plantes qu’on mange, et donc cela nous concerne toutes et tous ! Alliées de la biodiversité sauvage, les pratiques agricoles basées sur des semences variées vont attirer différents pollinisateurs, donner de la nourriture à la faune sauvage et améliorer la résilience des écosystèmes.
Tout un programme à écouter dans le nouveau podcast « Cultivez la Biodiversité ! » signé D’une graine aux autres. Un média pédagogique et sympa pour explorer l’univers des semences et l’importance de la biodiversité cultivée pour l’agriculture !

[Vidéo] Lucie Winckler, agricultrice engagée pour une énergie locale et bénéfique à la biodiversité

#biodiversitéBZH, le portrait

Lucie Winckler est agricultrice depuis 2017. Aux côtés de ses deux associés, elle élève 80 vaches et assure une production laitière bio sur une surface de 83 hectares. Soucieuse de s’inscrire dans une démarche entièrement vertueuse, Lucie a toujours cherché à valoriser le bocage de son exploitation tout en préservant la faune sauvage. Rencontre avec une pionnière de la filière bois-énergie locale dans sa ferme à Mellac (29).

Diagnostic d’ancrage territorial : comment est perçue la Réserve naturelle de St-Nicolas des Glénan ?

Une première en Bretagne ! Lancé en 2021, le diagnostic d’ancrage territorial (DAT) de la Réserve naturelle nationale des Glénan vient de sortir. Ce diagnostic réalisé par Bretagne Vivante, gestionnaire de la réserve, est basé sur une méthodologie élaborée par la LPO et Réserves Naturelles de France. Il évalue la perception et l’appropriation d’un espace naturel protégé par les acteurs socio-économiques locaux (collectivités, nautisme, tourisme, pêche de loisirs et professionnelle, restauration) et les citoyen·ne·s. Le rôle et la place des Réserves naturelles sur leur territoire sont en effet liés aux représentations des acteurs locaux. Le DAT vise ainsi à comprendre les freins et leviers au projet de protection. Les conclusions du diagnostic seront traduites en objectifs d’amélioration dans le plan de gestion pour en améliorer la réussite. Prenez le temps de les découvrir !

Biodiversité On Air : écoutez la biodiversité bretonne et ses acteurs !

50 podcasts de 30 minutes au plus près de la communauté #biodiversitéBZH, c’est le credo de « Biodiversité On Air », un nouveau programme radiophonique dédié aux actions en faveur de la biodiversité en Bretagne !
Depuis ce mois-ci, 16 radios locales associatives de la CORLAB (Coordination des radios locales et associatives de Bretagne) et Radio B.O.A, leur future déclinaison régionale, diffusent chaque semaine ce magazine, et ce, tout au long de la saison 2022-2023.
Ce panorama audio inédit co-construit avec les acteurs institutionnels et associatifs de la biodiversité en Bretagne (réunis dans un Aperçu dédié) est lauréat de l’appel à projets MobBiodiv’ de l’Office français de la biodiversité pour sensibiliser les auditeur·ice·s breton•ne·s aux enjeux de la biodiversité locale et régionale et faire connaître la vitalité du réseau d’acteurs mobilisés pour sa reconquête. A écouter et à propager !

Une websérie pour découvrir les métiers de la botanique !

Après Patrick Péron, éducateur scientifique passionné que l’on avait rencontré en août, le Conservatoire botanique national de Brest (CBNB) nous propose de partir à la rencontre d’autres métiers de la botanique plus méconnus. 3 épisodes aux côtés d’un chargé d’étude flore et habitats, d’une technicienne de conservation et d’une géomaticienne, qui s’engagent pour la préservation de la biodiversité. Des pros aux compétences et qualités spécifiques qui accompagnent les porteurs de projets à mieux connaitre notre environnement végétal (dans les projets d’Atlas de la Biodiversité Communale entre autres), identifier les espèces les plus rares, élaborer des plans de sauvegarde de la flore, ou encore extraire des données géographiques… Découvrez celles et ceux qui font la botanique d’aujourd’hui au Conservatoire botanique national de Brest dans la websérie « Les métiers de la botanique ».

SAMARCH : un programme européen pour améliorer la gestion du Saumon et de la Truite de mer dans la Manche

120 scientifiques, gestionnaires, techniciens et pêcheurs français et anglais étaient réunis au forum international SAMARCH « Saumon et truite de mer : des outils scientifiques au service de leur protection » en mai dernier à Pléneuf-Val-André. Deux journées collectives pour dresser un état des lieux des connaissances et lacunes sur les salmonidés migrateurs en mer et estuaire, échanger sur les premiers résultats issus des travaux scientifiques du programme Interreg SAMARCH (SAlmonid MAnagement Round the Channel – Gestion des salmonidés dans la Manche) et discuter des grands enjeux et de leur gestion en mer, estuaires et cours d’eau dans la Manche. Bretagne Grands Migrateurs, pilote du programme en France vient de publier les actes du colloque.

[À lire] La revue Penn ar Bed consacrée au feu dans les landes bretonnes

Bretagne Vivante s’intéresse au feu dans les landes bretonnes dans le dernier numéro de sa revue naturaliste « Penn ar Bed ». Résilience des landes et des tourbières bretonnes après un incendie, impacts des incendies des monts d’Arrée sur l’avifaune et les mammifères ou encore usages traditionnels du feu dans les landes… en 72 pages et 126 illustrations, les meilleur·e·s spécialistes font le point sur le feu dans les landes de Bretagne.

Ça avance chez les 10 premiers Territoires Engagés pour la Nature !

Alors que le dépôt des candidatures pour la reconnaissance Territoires Engagés pour la Nature (TEN) 2022-2025 vient de se clôturer, les 10 premières collectivités lauréates avancent sur la mise en œuvre de leurs actions. Désimperméabilisation de cour d’école, lancement d’un AMI pour installer de futurs projets en agroécologie dans une ferme, émulation collective autour de la gestion différenciée… Tour d’horizon des actions déjà mises en place ! 

[Vidéo] Faire connaître, aimer et donner envie de préserver la flore aux jeunes éco-citoyen·ne·s

#biodiversitéBZH, le portrait

Patrick Péron est éducateur au Conservatoire botanique national de Brest (CBNB). Après 30 ans au Conservatoire, les milliers d’espèces qui y sont conservées n’ont presque plus aucun secret pour lui. Auprès de tous les publics qui visitent le lieu, Patrick raconte l’histoire des plantes, explique le travail des botanistes et témoigne de l’importance de la préservation de la biodiversité végétale. Il nous a fait visiter son havre de paix. Dominique Le Ster est chargée d’animation et de sensibilisation climat-énergie à Brest Métropole. En intégrant le CBNB au dispositif d’aide aux projets des écoles, elle a ouvert les portes du Conservatoire botanique à des dizaines de classes brestoises.
Rencontre avec deux
semeur·se·s de connaissances sur la biodiversité végétale.

Présentez les enjeux de reconquête de la biodiversité en conseil municipal grâce à un diaporama clé en main !

Bientôt la rentrée et ses bonnes résolutions. Pour les communes bretonnes au seuil de leur engagement en faveur de la reconquête de la biodiversité, VivArmor Nature propose une introduction à cet enjeu d’intérêt public.
L’association naturaliste costarmoricaine qui intervient aux côtés de collectivités (Lamballe Terre et Mer, Plérin ou Saint-Brieuc) notamment dans le cadre des Atlas de la Biodiversité Communale ou Intercommunale (ABC/ABI) et membre du Réseau breton de l’accompagnement sur l’interface MaQuestion #biodiversitéBZH a élaboré une présentation prête à l’emploi.
Objectif ? Faire prendre conscience aux élu·e·s de l’importance d’investir concrètement ce sujet de long terme. D’une durée de 30 minutes, ce diaporama a un format spécifiquement adapté aux réunions de conseil municipal.

Atlas de la biodiversité : inspirez-vous de 11 territoires actifs !

Le réseau des collectivités menant des Atlas de la Biodiversité Communale (ABC) ou Intercommunale (ABI) sur leurs territoires se densifie. Selon nos estimations, 29 atlas de la biodiversité dont la démarche collective sur le Parc naturel régional du Golfe du Morbihansont actifs en Bretagne. Objectif : stimuler la pousse de futurs atlas de la biodiversité ! Pour vous aider, on partage dans un inventaire : des retours d’expériences de communes ou d’agglomérations déjà engagées, des ressources et même une sélection d’Ateliers : Projets #biodiversitéBZH à l’automne.
Focus sur les communes de Plougasnou, Boqueho, Saint-Thégonnec Loc-Eguiner, Dol-de-Bretagne, Epiniac et Baguer-Pican, Melesse, Laillé, Plougoumelen et les territoires de Lamballe Terre & Mer et Lorient Agglomération !

Les Fables du Belon : raconter la rivière pour (mieux) la préserver

Raconter la rivière de manière vivante, du point de vue de ses riverain·e·s, pêcheur·se·s, ostréiculteur·ice·s, kayakistes, randonneur·se·s… pour mieux la préserver, tel était l’enjeu d’un atlas culturel du Belon souhaité par Cuesta, Eau et Rivières de Bretagne et la Région Bretagne – qui va soutenir des projets similaires via un nouvel appel à projets -. L’auteur Alexis Fichet s’était vu confier la réalisation de cet inventaire qui a pris la forme de fables. Les Fables du Belon, dont certaines avaient été lues par ce dernier lors de #BiodiversitéBZH La Journée en 2021, sortent ce mois-ci dans un petit livre publié par les éditions Apogée.
9 fables écologiques écrites sur les bords de cette rivière du Finistère Sud, où il est question d’eutrophisation, d’espèces invasives, de la rencontre de l’eau douce et de l’eau de mer…

[Vidéo] Aubépine, un interprète des arbres pour l’aménagement urbain

#biodiversitéBZH, le portrait

Chaque année, en France, l’artificialisation de 65 000 hectares de terre fragilise les écosystèmes, détruit la biodiversité et éloigne les citoyen·ne·s de la nature. La Bretagne est la troisième région ayant le plus fort taux d’artificialisation, en particulier dans les métropoles et sur le littoral. Dans les territoires urbains, la résorption de ces phénomènes représente un enjeu crucial de résilience face aux changements climatiques. Dans son plan biodiversité de 2018, le Gouvernement fait d’ailleurs du retour de la nature en ville une action prioritaire, avec l’objectif d’atteindre 1 arbre pour 4 à 10 habitant·e·s dans toutes les villes et les métropoles. Comment cette réalité se décline-t-elle sur le terrain en Bretagne ? Pour le savoir, nous sommes parti·e·s à la rencontre d’un bureau d’études atypique, qui place l’arbre au cœur des projets d’aménagement urbain. On vous emmène auprès de Sabine El Moualy, du cabinet Aubépine !

Comment vont les chauves-souris en Bretagne ?

Depuis plus de 30 ans, des naturalistes bénévoles du Groupe Mammalogique Breton (GMB) et de Bretagne Vivante, comptent chaque hiver et chaque été les effectifs des colonies de plusieurs chauves-souris dans près de 800 sites d’hibernation et plus de 300 gîtes de mise-bas. Soutenu par différents programmes tels que les Contrats Nature « Chauves-souris de Bretagne » (2008-2011) et l’« Observatoire des chauves-souris de Bretagne » (2013-2016), le suivi des populations de chiroptères dans la région est désormais intégré au programme d’Observatoire des Mammifères de Bretagne.
Comment se portent les populations du Grand rhinolophe, Petit rhinolophe, Grand Murin, Murin à oreilles échancrées,  Murin de Daubenton, Murin à moustaches ou encore du Murin de Natterer dans la région ?
Découvrez l’analyse de plus de 20 ans de suivi.

 

Nav&Co : un projet breton finaliste des Natura 2000 Award !

Finaliste dans la catégorie « communication », Nav&Co est le fruit d’une collaboration entre l’équipe du Life Marha de l’Office français de la biodiversité (OFB) et le Service hydrographique et océanographique de la Marine (Shom). Ces deux établissements publics, soucieux de l’état de santé des océans et de la durabilité de l’activité de plaisance, ont réuni leurs compétences pour accompagner les navigateurs et navigatrices breton·ne·s (dans un premier temps) vers une meilleure connaissance des richesses naturelles marines, de la réglementation et des bonnes pratiques pour les préserver. L’OFB a ainsi mobilisé le réseau de gestionnaires d’aires marines protégées en Bretagne pour compiler les informations sur les aires marines protégées, la biodiversité marine et la réglementation environnementales qui sont présentées dans Nav&Co.

Et si votre collectivité devenait un Territoire Engagé pour la Nature ?

Au printemps, il n’y a pas que la végétation qui bourgeonne ! Le dispositif Territoires Engagés pour la Nature (TEN) lancé en 2021 en Bretagne par un collectif de partenaires régionaux (1) revient pour la promotion 2022-2025.

Face au changement climatique, chaque territoire doit faire face au défi des transitions : écologique, énergétique, agricole, des mobilités ou de l’emploi. Un défi pas toujours facile à relever quand il faut aussi assurer la préservation de la biodiversité. La participation à TEN peut ainsi représenter une opportunité à saisir pour les communes et intercommunalités  : celle de placer la biodiversité au centre de leur projet environnemental.

Alors, qui souhaite rejoindre les 10 premiers Territoires Engagés pour la Nature en Bretagne : la communauté de communes de Brocéliande, les communes d’Hennebont, Laillé, Lorient Agglomération, Melesse, Montauban de Bretagne, Plougoumelen, Porspoder, Saint-Avé ou Saint-Samson-sur-Rance ?
Vous avez jusqu’au 9 septembre 2022 !

Comptage Wetlands : un nouvel outil pour visualiser les données

Le comptage Wetlands International, l’un des plus vastes programmes de suivi des oiseaux d’eau hivernants a lieu tous les ans en janvier. Observer les oiseaux migrateurs d’une année sur l’autre permet de voir des évolutions d’effectifs pour certaines espèces. C’est essentiel pour préserver le milieu naturel et sa biodiversité.
En 2021, sur 80 sites en Bretagne, plus de 250 compteurs et compteuses, en grande majorité bénévoles, ont dénombré plus de 400 000 oiseaux ! Dans le cadre de l’Observatoire de l’avifaune en Bretagne (ORA), Bretagne Vivante a créé un outil en ligne dédié à la visualisation de ses données accumulées depuis les années 60.
Une vraie mine d’infos utiles aux gestionnaires d’espaces naturels, collectivités locales, bureaux d’études et aux citoyen·ne·s passionné·e·s par l’avifaune !

4 millions pour financer vos continuités écologiques !

Accompagner les territoires à identifier les trames qui les traversent, mieux connaître les espèces en présence pour définir et mettre en œuvre des actions en faveur des continuités écologiques, en priorité à l’échelle d’une intercommunalité, d’un bassin versant, d’un SAGE ou d’un Parc naturel régional, c’est l’enjeu de l’appel à projets FEDER « continuités écologiques » qui vient d’être lancé par la Région Bretagne. Le premier d’une série d’appels à projets sur cette nouvelle période de fonds européens FEDER 2021-2027, avec une enveloppe de 4 millions d’euros sur 6 ans.
Avis aux collectivités qui souhaiteraient participer jusqu’au 30 novembre 2022, on a compilé pour vous tout ce qu’il faut savoir sur les continuités écologiques, des outils mobilisables et des projets bretons inspirants !

[Vidéo] La biodiversité sur le terrain : attractivité touristique & préservation du patrimoine naturel

Chaque année, 2 millions de visiteur·se·s arpentent le Grand Site Cap d’Erquy-Cap Fréhel séduit·e·s par son paysage de landes exceptionnel, sa richesse faunistique et floristique. Avec la saison estivale à venir, se pose la question de concilier fréquentation touristique et préservation du patrimoine naturel et paysager pour les gestionnaires d’espaces naturels, les collectivités et les professionnel·le·s du tourisme. Début mars, un petit groupe de décideur·se·s (élu·e·s, directeur·ice·s d’agences de développement touristique et d’attractivité et représentant·e·s d’organisations professionnelles) s’est justement retrouvé autour de ce thème.
Direction Le Cap d’Erquy pour cette rencontre co-organisée avec le Département des Côtes d’Armor.

DEPHY Collectivités, un nouveau réseau pour amplifier la dynamique zéro phyto en Bretagne

Qu’entend-on par DEPHY Collectivités Bretagne ? Actif depuis le 1er mars 2022, il s’agit d’un réseau d’échanges proposé en Bretagne afin de répondre aux difficultés rencontrées par la mise en œuvre du zéro phyto et pour tendre vers de nouvelles pratiques éco-responsables. Développé par la FREDON Bretagne avec le soutien de la Région Bretagne, ce réseau vise à analyser et à diffuser largement les aménagements et les techniques mis en œuvre par les collectivités bretonnes et à amplifier la dynamique du zéro phyto dans la région. 20 premières communes sont présentes au démarrage de DEPHY Collectivités Bretagne. Avis aux collectivités intéressées pour les rejoindre !

Réseau des acteurs de l’accompagnement : on avance !

L’Aperçu (ci-dessous) constitue la première traduction visuelle d’un projet de grande ampleur qu’est la structuration du Réseau régional de l’accompagnement des projets favorables à la #biodiversitéBZH. En 2021,  une première équipe-projet représentant un panel d’acteurs des sphères publique et privée s’est en effet mobilisée pour établir une définition de « projet #biodiversitéBZH », esquisser une typologie d’acteurs de l’accompagnement et entamer les travaux sur les différents moyens de faire se rencontrer l’offre et la demande en matière d’accompagnement de projets #biodiversitéBZH.

[Vidéo] RESPECT : Sophie Lecerf, cheffe de bord de la pêche durable en Bretagne

#biodiversitéBZH, le portrait

La préservation de la biodiversité marine en Bretagne représente un enjeu écologique et économique majeur.
Dans une région où 55% des eaux sont classées en aires marines protégées (Parc naturel marin d’Iroise, sites Natura 2000, réserves naturelles…), la protection de l’environnement marin est primordiale au maintien des ressources halieutiques et à la pérennité du métier de pêcheur sur le territoire breton.
Le Comité Régional des Pêches Maritimes et des Élevages Marins de Bretagne (CRPMEM) œuvre notamment à la gestion durable des ressources halieutiques. Au sein de cette organisation professionnelle, Sophie Lecerf accompagne les pêcheurs dans la prise en compte des enjeux environnementaux dans leur activité. Rencontre (ventée) avec la cheffe de bord de la pêche durable en Bretagne.

Un guide pour accompagner la labellisation de sites Ramsar en Bretagne

Depuis 2018, la Cellule d’Animation sur les Milieux Aquatiques et la Biodiversité (CAMAB), née d’un partenariat entre le Département du Finistère, le Forum des Marais Atlantiques et la Fédération départementale de pêche accompagne les gestionnaires des sites de la baie d’Audierne (51ème site Ramsar annoncé lors du dernier Congrès mondial de l’IUCN), des tourbières des Monts d’Arrée, de la baie de Morlaix, de la baie de Goulven-Keremma et de la rade de Brest dans l’évaluation de l’opportunité d’une labellisation Ramsar, tout en animant un réseau d’échanges en Finistère.
Un important travail d’enquête a été déployé sur ces sites, piloté par la CAMAB aux côtés des collectivités locales, d’universitaires et d’associations, retransmis à présent dans un guide utile à tous les acteurs qui souhaiteraient se lancer dans la démarche de labellisation et ainsi déployer le réseau Ramsar en Bretagne !

10 lauréats pour Territoires Engagés pour la Nature en Bretagne !

Les 10 premiers Territoires Engagés pour la Nature (TEN) sont reconnus en Bretagne pour la période 2021-2024 !
Depuis le printemps 2021, ce label en lien avec le Plan National « Biodiversité, tous vivants » et porté par l’Office français de la biodiversité (OFB) se décline à l’échelle bretonne sous l’impulsion d’un collectif régional (OFB, DREAL Bretagne, Région Bretagne, Agence de l’eau Loire-Bretagne et Départements des côtes d’Armor, du Finistère et d’Ille-et-Vilaine) animé par l’Agence Bretonne de la Biodiversité.
Son enjeu ? Mobiliser tous les acteurs dans les territoires ! Communes et intercommunalités, quelle que soit leur taille et leur expérience en matière de biodiversité, ce qui compte c’est le saut qualitatif !
Stratégie mobilité, trame noire, réhabilitation de ferme, lien terre-mer, gestion des landes et même un appel à la « rébellion écologique dans les jardins privés »… ; des projets variés ont été présentés  par la première promotion des TEN bretons. Nous avons le plaisir de vous les partager !

Atlas de la biodiversité : 17 bonnes pratiques à dupliquer dans vos territoires !

Communes et EPCI, vous souhaitez mieux connaître la biodiversité de vos territoires tout en mobilisant un large collectif d’acteurs ? Connaissez-vous les Atlas de la Biodiversité Communale (ABC) ou Intercommunale (ABI) ? Ces initiatives visent à faciliter la prise en compte des enjeux de biodiversité sur les territoires des collectivités.
6 mois se sont écoulés depuis notre premier tour d’horizon des atlas de la biodiversité en Bretagne. Nous avons donc sélectionné pour vous de nouveaux retours d’expériences des ABC/ABI bretons à dupliquer dans vos communes et intercommunalités !

[Aperçu] Biodiversité en Bretagne : RDV chez le généraliste !

[version éditée en septembre 2023]

Dans cette histoire, ce qui compte est la santé de la nature bretonne… et le·la patient·e est le porteur d’un projet lui étant bénéfique. Que ce soit pour rester en bonne santé, ou alors pour trouver le remède si les symptômes sont déjà là, cela commence au même endroit : chez le ou la généraliste !
Proposer chaque année une représentation graphique pour mieux connaître les acteurs de la #biodiversitéBZH répond à une attente forte de la communauté. Souvenez-vous : en 2020, l’Aperçu des principaux acteurs de la #biodiversitéBZH inaugurait ce principe. Le public alors consulté lors de #BiodiversitéBZH La Journée avait plébiscité la réalisation d’un second Aperçu, représentant cette fois le Réseau des acteurs de l’accompagnement. C’est donc chose faite… en tous cas, dans une première version !

#BiodiversitéBZH La Journée 2021, le récap’ 

Vous faites partie des 224 personnes présentes la semaine dernière lors du rassemblement de la communauté #biodiversitéBZH ? Vous n’avez pu en être et vous voulez un récap’ ? On a compilé pour vous les sujets phares de La Journée : financement, accompagnement et travail collectif en 2021 mais aussi perspectives régionales pour 2022. Des thématiques qui reflètent les enjeux forts pour les acteurs de la biodiversité bretonne, et qui constituent la matrice des actions de l’Agence et de ses partenaires.
En toute convivialité (vidéo à l’appui !) – mais en toute franchise aussi – il a notamment été question de climat, de démarches collectives, de cagnotte projets, de maërl, de changement de regard, d’entreprises à mission, de poulpes, de foncier bien évidemment, d’argent, de vers de terre, de « forêt animale » sous-marine, d’aires protégées, d’un récif corallien mésophotique, de Dourgi, et même de grenouille géante ! Direction Paimpont, au cœur de la forêt de Brocéliande.

[Guide] Pros du tourisme, de la culture et du sport, comment bien organiser un événement « zéro impact » dans les espaces naturels protégés ?

Remarquable la Bretagne l’est à la fois en sa qualité de terre promise « proche de la nature » et d’effervescence culturelle et sportive. Attractive, la région est riche de 897 000 ha de surface marine et terrestre préservés pour leur patrimoine naturel et absorbe 12 millions de touristes annuel·le·s. séduit·e·s par cette diversité de paysages et par les rendez-vous proposés. Deux dynamiques  qui pourraient s’opposer si les différents acteurs du territoire (organisateurs d’événements, propriétaires et gestionnaires d’espaces naturels protégés) n’y prenaient pas garde. Comment promouvoir cette destination authentique sans la détériorer, sans impacter son patrimoine faunistique et floristique ? Comment allier préservation de la nature et plaisir de la parcourir ?

 

Le changement climatique est aussi à la Une du dernier magazine d’Eau & Rivières !

Alors que la COP26 bat son plein à Glasgow, et à quelques jours de #BiodiversitéBZH La Journée le 18 novembre à Paimpont qui traitera de l’interaction de deux grands défis de notre époque ; la reconquête de la biodiversité et la question climatique à l’échelle bretonne, Eau & Rivières sort son magazine spécial sur le changement climatique en Bretagne, intitulé « Rivières et climat : la beauté pour résister ».

[Vidéo] La biodiversité sur le terrain : gestion écologique des espaces verts privés et publics

Préserver et valoriser son patrimoine naturel, offrir un cadre de vie et de travail de qualité aux habitant·e·s de son territoire ou à ses salarié·e·s mais aussi encourager la participation citoyenne ; les arguments en faveur de la gestion écologique des espaces verts et publics sont nombreux.
Les outils et exemples inspirants pour passer à l’action ne manquent pas non plus : label Éco jardin pour des sites privés et publics, refuge LPO France sur le centre de recherche Canon à Cesson-Sévigné ou encore végétalisation de tous les espaces gérés par la Commune de Saint-Aubin-du-Cormier…  En somme, un programme riche concocté pour la trentaine de décideur·se·s breton·ne·s réunie le 8 octobre dans cette petite cité de caractère au nord de Rennes.
Résumé en vidéo de la cinquième visite « La biodiversité sur le terrain » organisée en partenariat avec la Ville de Saint-Aubin-du-Cormier et BRUDED !

[Vidéo] La biodiversité sur le terrain : bocage, filière bois-énergie et biodiversité

Comprendre la richesse insoupçonnée du bocage et les opportunités qu’il ouvre pour nos territoires et leurs habitant·e·s, tel était l’enjeu de la dernière visite de « La biodiversité sur le terrain ». Direction la Vallée du Léguer (22), au Centre Régional d’Initiation à la Rivière à Belle-Isle-en-Terre animé par notre partenaire Eau et Rivières de Bretagne, et non loin de là, au GAEC du Prat Leur à Louargat. Une vingtaine d’élu·e·s de collectivités et de fédérations professionnelles du secteur agricole et forestier ont participé à cette rencontre, qui allie échanges sur le terrain, interventions d’experts et temps de partage entre les participant·e·s. Retour en images.

[Vidéo] Trois mousquetaires pour le bocage breton

#biodiversitéBZH, le portrait : Timothée Scherer, Jacques Baudry et David Rolland

Ce sont trois hommes particulièrement attachés à leurs paysages que nous sommes allés rencontrer au nord de la Bretagne. Depuis 2014, et dans le cadre du Projet de Territoire d’Eau du Bassin Versant de la Vallée du Léguer, les équipes de Lannion-Trégor Communauté, de l’INRAE Bretagne-Normandie et de la Fédération départementale des chasseurs des Côtes d’Armor travaillent sans relâche pour préserver la biodiversité du bocage breton. Pour comprendre comment Timothée Scherer, Jacques Baudry et David Rolland travaillent ensemble pour accompagner les exploitant·e·s agricoles dans la gestion durable des haies, rien de mieux qu’une rencontre en direct sur leur terrain d’action. Suivez-nous !

[Nouveau guide] Des leviers d’action pour protéger la Mulette perlière

Une première en Bretagne ! Des Mulettes perlières issues d’une station d’élevage (gérée par la Fédération de pêche du Finistère dans les Monts d’Arrée) survivent en milieu naturel, nous rapporte Bretagne Vivante. Une nouvelle encourageante qui accompagne la publication d’un nouveau guide à destination des professionnel·le·s par l’association naturaliste. Cet ouvrage propose une analyse des habitats favorables à cette « espèce parapluie » en voie d’extinction et des préconisations de gestion afin de restaurer les cours d’eau.

[réseau ABC] 7 nouveaux territoires et les lauréats 2020 à la loupe !

Le réseau des Atlas de la Biodiversité Communale (ABC) ou Intercommunale (ABI) accueille 7 nouveaux territoires en 2021 ! Quant aux lauréats 2020, où en sont-ils dans leurs démarches ? Allons faire le tour de ces initiatives qui, rappelons-le, visent à faciliter la prise en compte des enjeux de biodiversité dans les projets d’aménagement et de faire de sa collectivité un territoire exemplaire dans la prise en compte du Vivant ou encore porter un projet municipal favorable à la biodiversité.  

[rapport] Des pistes pour favoriser la restauration des zones humides

8,8 % de la surface régionale correspond à des zones humides, soumises à de nombreuses modifications et dégradations. Agissant en régulateur, leur rôle peut consister en la régulation quantitative de l’eau et des polluants, à stocker du carbone et à accueillir une biodiversité remarquable. Autant de raisons de protéger ces milieux ! Pourquoi préserver et restaurer ces zones humides ? Quelles pistes pour favoriser leur restauration en Bretagne ? Quels outils utiliser pour atteindre cet objectif ?
Éléments de réponse dans le rapport « les zones humides de Bretagne ; Etat des lieux des altérations et Enjeux de la restauration » coordonné par le Forum des Marais Atlantiques au sein du Réseau sur la restauration des zones humides de Bretagne (RERZH).

[Vidéo] Un espace naturel préservé à moins de 20 minutes pour les Bretillien·ne·s

#biodiversitéBZH, le portrait : Jean-François Lebas

C’est au milieu des landes, sur l’un des sentiers d’interprétation de l’Espace Naturel Sensible de la Vallée du Canut que Jean-François Lebas, responsable de la Mission Espaces Naturels et Paysages pour le Département Ille-et-Vilaine, nous a donné rendez-vous. Son objectif : acculturer les Bretilliens et Bretilliennes à la question de la biodiversité.

Territoires Engagés pour la Nature en Bretagne, top départ !

La communauté des acteurs de la #biodiversitéBZH profite de la Fête de la Nature pour décliner aujourd’hui localement « Territoires Engagés pour la Nature ». Un pas supplémentaire – voire un saut ! – pour les communes et intercommunalités vers la reconquête de la biodiversité en Bretagne ! Ils sont déjà 230 à s’être engagés dans l’Hexagone et seront bientôt rejoints par leurs homologues bretons. Quels que soient leur niveau d’expérience et l’avancement de leurs plans d’actions en faveur de la biodiversité, c’est bien l’engagement des territoires sur les trois prochaines années qui est reconnu par ce programme.
Prêts à participer à l’aventure ? Vous avez jusqu’au 6 septembre 2021 !

Ensemble pour le Gravelot et ses comparses !

Avis aux collectivités littorales bretonnes ! Avec le printemps, les oiseaux nicheurs reviennent de leurs quartiers d’hivernage africains pour se reproduire sur le littoral. Voyons comment, ensemble, nous pouvons protéger ces oiseaux…  

[Vidéo] La biodiversité sur le terrain : urbanisme, démarches participatives et biodiversité

Le 26 mars, « La biodiversité sur le terrain »  faisait étape à Saint-Lunaire pour une visite dont le fil rouge était l’urbanisme, démarches participatives et biodiversité. Lors de ce rendez-vous co-organisé avec BRUDED, une trentaine d’élu·e·s et de représentant·e·s de fédérations professionnelles (génie écologique, bâtiment…) ont pu s’inspirer des nombreuses actions entreprises par la commune : charte de la biodiversité, charte d’accompagnement du vivant, ABC, démarches «  Jardins Bio Divers Cité »… le tout en associant les habitant·e·s. Retour en images.

Le Tour… des espaces naturels

La Bretagne a la chance d’accueillir les quatre premières étapes du Tour de France 2021.
Nous aimons le Tour car il est annonciateur de la belle saison, il incarne l’esprit de compétition et… il nous fait redécouvrir tous les ans la beauté des paysages de notre pays. A propos, voici justement un rapide aperçu des principaux espaces naturels protégés et territoires bretons qui vont être bientôt traversés par les athlètes !

[Culture] Patrick Scheyder : « L’écologie est au-dessus de l’idéologie : c’est la vie, tout court »

Auteur de livres sur la biodiversité, pianiste et compositeur, Patrick Scheyder sensibilise à la protection de la Nature, à travers une approche originale. Mêlant l’Histoire et l’Art, son spectacle « Des jardins et des Hommes » qu’il fait évoluer depuis plusieurs années et son nouvel ouvrage baptisé « Pour une pensée écologique positive » donnent à voir l’écologie sous un jour nouveau. L’artiste sera en résidence d’écriture à la Gacilly (56) cet été puis ira à la rencontre du public un peu partout en Bretagne.
Acteurs de la #biodiversitéBZH, nous nous sommes dit qu’il fallait que vous soyez au courant… et plus si affinités ?!

[Recueil méthodo] Territoires bretons, comment (bien) débuter votre démarche de reconquête de la biodiversité !

« Bien sûr, nous aimerions faire quelque chose pour la nature, mais comment nous y prendre ? ».
Telle est la question qui traverse nombre d’acteurs publics bretons car il peut sembler complexe de concilier reconquête de la biodiversité et attractivité du territoire. Afin de les accompagner dans la structuration de leur démarche, un collectif régional signe un outil pratique baptisé « Recueil méthodologique : projets territoriaux en faveur de la biodiversité ».
En prise avec la réalité du terrain, il se veut concret, réaliste et basé sur des exemples 100% bretons. Explications.

[Vidéo] Les insectes aquatiques, potentiels alliés des agriculteur·ice·s

#biodiversitéBZH, le portrait : Benjamin Bergerot

Benjamin Bergerot, maître de conférences à l’Université de Rennes 1, Rémi Gerber, doctorant et Romain Georges, ingénieur de recherche au CNRS, travaillent au cœur d’une unité de recherche spécifique appelée ECOBIO. Au sein de ce véritable laboratoire pluridisciplinaire, les trois chercheurs affinent leur compréhension des insectes aquatiques émergeant des rivières pour prouver l’impact de leur présence sur les milieux. 

[Vidéo] La biodiversité sur le terrain : « industries des carrières, exploitation et biodiversité »

Le 16 février à la Carrière de Grand-Champ (56), une dizaine de décideur·se·s ont enfilé bottes, casques et gilets pour le deuxième rendez-vous « La biodiversité sur le terrain » en partenariat avec l’UNICEM Bretagne et CMGO. À l’honneur cette fois-ci : l’industrie des carrières, exploitation et biodiversité. Des président·e·s de fédérations professionnelles, d’association ou encore des responsables de formation ont ainsi pu comprendre
quelles sont les clés pour faire cohabiter activités extractives et reconquête de la biodiversité.
On vous résume en vidéo la visite, ses interventions-clés, le tout ponctué de retours à chaud des participants.

[Vidéo] La biodiversité sur le terrain : « agriculture, rentabilité économique et biodiversité »

« La biodiversité sur le terrain », un nouveau rendez-vous pour les décideur·se·s ! Le 26 janvier, l’Agence en partenariat avec le Conseil départemental du Finistère inaugurait ce cycle de visites visant à reconnecter les décideur·se·s aux enjeux de la biodiversité et envisager la biodiversité comme une source d’opportunités dans tous les pans de la vie économique, sociale et culturelle. 15 décideur·se·s s (élu·e·s et président·e·s de fédérations professionnelles agricoles en Bretagne) ont ainsi visité le GAEC de Trévarn à St-Urbain (29), une exploitation agricole favorable à la #biodiversitéBZH et rentable économiquement.
Retour en vidéo sur cette première excursion riche en expériences inspirantes et échanges spontanés !

[Wetlands] Compter et connaître les oiseaux pour préserver la biodiversité

#BiodiversitéBZH, le portrait : Margaux Ruiz

Elle est ornithologue, chargée de mission au GEOCA, Groupe d’Études Ornithologiques des Côtes-d’Armor. C’est dans le cadre du comptage annuel « Wetlands », l’un des plus grands programmes de sciences participatives, que nous sommes allé·e·s rencontrer Margaux Ruiz. Portrait d’une jeune femme engagée.

Biodiversité et plan de relance : un coup de pouce pour les territoires !

L’appel à projets « Atlas de la Biodiversité Communale » (ABC), véritable tremplin vers le verdissement de votre projet de territoire revient en 2021. Il est l’un des dispositifs phares de soutien aux communes et intercommunalités désireuses de cartographier la biodiversité (faune, flore, habitats) sur leurs territoires et ainsi la préserver.
Territoires bretons, vous souhaitez participer jusqu’au 15 mars 2021 ? Cet article vous apportera les infos, ressources utiles et expériences inspirantes à consulter avant de vous lancer !

[Rétrospective] Retour sur la première année de l’Agence !

Il y a un an, l’Agence Bretonne de la Biodiversité était officiellement lancée lors de son premier Conseil d’Administration. Objectif ? Contribuer à relever le défi de la reconquête de la biodiversité, au service des acteurs bretons. Elle rejoignait ainsi le réseau des 6 premières agences régionales de la biodiversité réparties sur tout le territoire français.
Une fois n’est pas coutume, faisons un focus sur l’Agence et sa première année d’activité,  entre son installation à Brest, la constitution de son équipe et – évidemment – les actions de terrain menées avec la communauté des partenaires.

#BiodiversitéBZH La Journée : les replays sont disponibles !

Le 24 novembre dernier, vous étiez 430 participant·e·s (élu·e·s des territoires, associations, entreprises, chercheur·se·s, journalistes, passionné·e·s de la biodiversité bretonne) à suivre / échanger / interagir / rire avec les invité·e·s lors de cette première édition de #BiodiversitéBZH La Journée. Un rendez-vous pensé pour faire le point sur les premières actions réalisées en 2020  par l’Agence et la communauté d’acteurs et envisager ensemble les perspectives 2021 pour la #biodiversitéBZH. Séance de rattrapage aujourd’hui en 11 replays vidéos !

 

Biodiv’Bretagne : la plateforme des données naturalistes est lancée !

Depuis le 10 décembre, la plateforme des données naturalistes en Bretagne est en ligne. Son nom ? Biodiv’Bretagne. Sa vocation ? Permettre aux professionnel·le·s (collectivités locales, établissements publics, universitaires, aménageurs, bureaux d’études…) et aux citoyen·ne·s de se renseigner sur la présence d’espèces et de les localiser sur une carte, a minima à l’échelle d’une commune.

[Artificialisation des sols] retour en vidéo sur le colloque d’Eau et rivières de Bretagne

Le 20 novembre, Eau et rivières de Bretagne a animé un colloque en ligne sur l’artificialisation des sols (et on y était !). Les sols, késako ? Quelles sont leurs multiples fonctions (notamment de réservoir de biodiversité) ? Les impacts de l’artificialisation des sols sur la biodiversité ? Les outils pour les préserver ? Autant de questions soulevées dans ce webinaire que l’association environnementale met à disposition de tou·te·s.
A consulter et partager sans modération !

#biodiversitéBZH… mais pourquoi ?!?

Dans le paysage breton, on aperçoit depuis quelques mois le vocable #biodiversitéBZH.
Venu du langage du web et répandu assez rapidement sur la toile, ce mot-dièse aurait presque des allures d’espèce exotique envahissante ! Pourtant, il n’en est rien, puisque ce hashtag a été sciemment introduit par un acteur local bienveillant : l’Agence Bretonne de la Biodiversité.

[Aperçu] Principaux acteurs de la #biodiversitéBZH

[version éditée en octobre 2022]

Et si on faisait connaissance avec la communauté des principaux acteurs de la biodiversité en Bretagne ? Organismes publics spécialisés ou non, instances, associations, entreprises, organisations professionnelles et de loisirs, centres de soins : ce tour d’horizon rassemble 7 familles totalisant 124 acteurdont le cœur de l’activité est en lien direct avec la biodiversité. Comme tout outil de recensement, il est voué à être enrichi de vos ajouts et suggestionssi vous en avez ! 

De la fougère aux granulés de chauffage, quand une entreprise et une réserve naturelle travaillent main dans la main

#BiodiversitéBZH, le portrait : Typhaine Fox

Typhaine Fox, cheffe d’entreprise et entrepreneuse engagée nous a donné rendez-vous au Cap d’Erquy, dans les Côtes-d’Armor sur les sentiers côtiers du GR34. Nous sommes parti·e·s cet été à la rencontre d’une plante dite “envahissante” que l’on ne connaît que trop peu ; et c’est au milieu de ce dédale de verts, entre grès rose, ajoncs et bruyères que nous avons redécouvert l’or vert de Typhaine : la fougère.  

[Fête de la nature] zoom sur l’Atlas de la Biodiversité Communale à Saint-Aubin-du-Cormier (35)

Pour la 14e édition de La Fête de la nature (du 7 au 11 octobre) et sa thématique « Prenons-en de la graine ! », l’association organisatrice de l’événement rencontre les acteurs·ice·s de la biodiversité qui œuvrent au sein de leurs territoires pour la préservation de la nature.
Laetitia Cour, élue à Saint-Aubin-du-Cormier présente les actions exemplaires menées par cette commune du Département d’Ille-et-Vilaine dans le cadre de son ABC depuis 2018.

La protection de la faune sauvage ou quand les piafs nous volent dans les plumes

#BiodiversitéBZH, le portrait : Didier Masci

Son engagement est né avec le naufrage du pétrolier Erika. Didier Masci est alors face à la mer et face à lui-même. Puisque beaucoup ferment les yeux, l’écologiste décide de les ouvrir. Le quinquagénaire fait même plus : il crée un centre de protection de la faune sauvage pour ce qu’il nomme avec amour, ces « drôles de piafs ».
En quelques années, l’association Volée de Piafs fait son nom auprès des Breton·ne·s.
Mais devant l’afflux des animaux en détresse, quid des moyens pour tenir et des considérations envers le travail nuit et jour des soignants ?
En 2020, ce n’est plus simplement un appel à l’aide, mais bien un appel à l’engagement des élu·e·s et des entreprises qui souhaiteraient soutenir le vivant.

 

 

Communes et EPCI bretons, participez au concours « Capitale française de la Biodiversité »

En 2021, le concours « Capitale française de la Biodiversité » portera sur le thème « eau et biodiversité ». Les collectivités bretonnes (communes et EPCI) qui agissent dans la gestion écologique de la ressource en eau sur les territoires sont encouragées à participer.
Depuis 2010, chaque édition du concours valorise des actions exemplaires de préservation de la biodiversité par des communes et intercommunalités.
Les collectivités ont jusqu’au 31 janvier 2021 pour remplir le dossier de candidature.

« Entreprises : pourquoi et comment agir pour la biodiversité ? » : le replay du webinaire est en ligne !

L’OFB, CDC BIODIVERSITÉ et l’Agence Bretonne de la Biodiversité ont organisé le 7 juillet le webinaire « Entreprises : pourquoi et comment agir pour la biodiversité ? ».
Ce premier rendez-vous était destiné aux entreprises bretonnes volontaires et intéressées pour participer à la reconquête de la biodiversité dans notre région.
Vous n’avez pu assister au webinaire ? Vous souhaitez avoir un résumé des témoignages d’entreprises qui ont déjà franchi le pas ?
Séance de rattrapage en 7 vidéos pour vous (re)plonger dans le webinaire.